Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le patrimoine mobilier de l'église

Dossier IM35020563 inclus dans Eglise paroissiale Saint-Etienne (Pleugueneuc) réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

L´église de Tinténiac a conservé sa nef d´origine, c´est-à-dire celle qui fut construite au 15e siècle. Elle est percée au sud et à l´ouest de deux jolis portails en calcaire aux ébrasements finement moulurés. A l´intérieur, on a conservé trois dalles funéraires en granite dont le décor consiste en une colonne posée sur un socle. L´une d´elles porte une inscription indiquant que le défunt est un prêtre (Dominus R. Derval) ; une partie d´une 4e dalle a été remployée dans le piédroit de la baie nord du choeur ; elle est ornée d´un calice, signifiant par là même que son affectataire était lui aussi un prêtre.

La nef fut reprise au 17e siècle, mais les seules traces de remaniements se voient dans la forme des baies transformées au 18e siècle. C´est de la limite de ces deux siècles que datent les statues posées, dans le choeur, contre le mur est : celle de saint Etienne, patron de la paroisse et celle de saint Samson, fondateur de la ville de Dol, diocèse dont dépendait Pleugueneuc jusqu´à la Révolution. Les deux statues de bois sont de bonne facture artisanale et semblent sortir du même atelier. Le banc de famille qui prend place dans le bras de transept nord peut avoir été fabriqué au début du 18e siècle, au moment où la chapelle nord fut refaite pour la famille de La Bourbansais (1717). Il a subi un changement de forme au moment de l´installation de la chaire à prêcher.

Le choeur est reconstruit en 1841-42 - remplaçant ainsi l´ancienne abside romane – et on lui adjoint un transept. La principale campagne d´ameublement se situe au milieu du 19e siècle et semble s´inspirer en partie de la décoration de l´église Saint-Etienne de Rennes. Deux menuisiers participent à l´aménagement de cette nouvelle partie de l´édifice. Il s´agit tout d´abord d´un ébéniste de Beauvais, qui aurait été appelé par René Gabriel de la Forest pour son château de la Bourbansais, et nommé Pierre Mancel. En 1850, il installe un maître-autel à baldaquin reposant sur quatre colonnes corinthiennes, très proche de celui édifié dans l´église rennaise en 1816 et dont le modèle s´était largement diffusé pendant la 1ère moitié du 19e siècle dans le nord et l'ouest du département. Il s´occupe également des reprises des ensembles secondaires - deux retables architecturés en bois avaient été aménagés à la fin du 18e siècle, dans le goût des retables lavallois - dont il remplace les autels ; ces retables comportaient un tableau central, également remplacé, et deux niches latérales abritant des statues anciennes que l´on pouvait encore voir vers 1930, d´après Banéat ; elles ont disparu. De même a disparu la clôture de choeur en fer, à décor de lancettes, frettes et losanges et qui reprenait celle de Rennes datant de 1820. A la mort de Mancel, le travail se poursuit, confié cette fois à Julien Viard, de Combourg. Ce dernier installe la chaire à prêcher en 1854, puis plaque un haut lambris à pilastres et corniche débordante le long du mur est du transept et tout autour du choeur, conférant ainsi plus d´unité à l´ensemble ; enfin, il réalise les stalles. Le choeur est ainsi terminé en 1856-57. Les deux confessionnaux sont acquis par la fabrique en 1860-62.

Une carte postale du début du 20e siècle montre le décor au complet ; les statues d´anges agenouillés de part et d´autre de l´autel n´y sont plus, de même que celle de l´Ange gardien, contre la colonne d´angle à gauche du choeur et celle de saint Michel qui lui faisait pendant. Le lutrin à pélican de 1859 et les lustres à pendeloques ont été enlevés.

L´apport du 20e siècle consiste essentiellement en quelques statues de plâtre (sainte Thérèse, saint Antoine, saint Roch..), et un chemin de croix.

L'ensemble des verrières a été exécuté au cours des années 1960 ; il s´agit de verrières en pavés de verre, décoratives, sauf celle de la baie 4 qui représente le martyre de saint Etienne. La verrière de la baie 3 a été réalisée par le verrier tourangeau Van Guy en 1964. Il commémore la fondation en 1679 d´une confrérie de Notre-Dame des agonisants et rappelle le souvenir des familles qui avaient contribué à sa fondation.

Lors de cette enquête, il n'a été ouvert aucun dossier sur les cloches et le décor sculpté porté par l´architecture. Par convention, on considère que l'église est orientée est-ouest ; les verrières sont numérotées impaires au nord, paires au sud, en commençant par l'est ; la verrière occidentale porte le numéro 00.

Parties constituantes non étudiéescalice, tableau commémoratif des morts, sonnette d'autel, tableau, cadre, étendard, ciboire, ostensoir, calice, calice, conopée, ciboire des malades, croix d'autel, chandelier d'autel, bougeoir, ciboire, statue, tabouret d'église, chandelier d'autel, calice, croix-reliquaire, croix d'autel, pupitre-thabor, porte-luminaire, bassin à burettes, burettes, bassin à burettes, ampoule à huile des malades, chandelier d'acolyte, prie-Dieu, statue, tabouret d'église, statue, lustre d'église, harmonium, croix de procession, lanterne de procession, garniture de dais de procession, lustre d'église, fauteuil, tabouret d'église, statue, portail, portail, dalle funéraire, dalle funéraire, dalle funéraire, chemin de croix, fauteuil de célébrant, dalle funéraire, tribune, ampoule aux saintes huiles, ampoule à saint chrême, boîte, soutane, lustre d'église, statue, statue, conopée, verrière, bénitier d'applique, tableau d'autel, tableau d'autel, statue, statue, statue, bénitier d'applique, statue, bas-relief, croix, fonts baptismaux, clôture des fonts baptismaux, groupe sculpté, crèche de Noël
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Tinténiac
LocalisationCommune : Pleugueneuc

Annexes

  • 20063511165NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, G.

    20063511180NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 2 O 227-31.

    20063511179NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 2 O 227-30.

    20063511181NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 2 O 227-32.

    19933500834XB : AD, Ille-et-Vilaine, 6Fi.

    19933500835XB : AD, Ille-et-Vilaine, 6Fi.

Références documentaires

Documents figurés
  • PLEUGUENEUC (I.-et-V.) - Intérieur de l'Eglise. Carte postale, Rennes : J. Sorel édit. [s.d.]. (A.D. Ille-et-Vilaine : 6Fi).

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    t. 3, p. 125 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    t. 5, p. 484-488 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • POCQUET DU HAUT-JUSSÉ, Bertrand. Le mobilier religieux du XIXe siècle en Ille-et-Vilaine. Bannalec : imprimerie Régionale, 1985.

    p. 7, 35, 39, 40, 299, 379, 399 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • TAPIÉ, Victor-Louis, LE FLEM Jean-Paul, PARDAILHÉ-GALABRUN Annik. Retables baroques de Bretagne et spiritualité du XVIIe siècle. Étude sémiographique et religieuse. Paris : P.U.F., 1972.

    p. 208 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 1649-1651 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)