Logo ={0} - Retour à l'accueil

Le front de mer et le front d'estuaire : les espaces littoraux remarquables (Créhen)

Dossier IA22010836 réalisé en 2008
Dénominationsfront de mer
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Plancoët
AdresseCommune : Créhen

Etat des informations et des réflexions sur les espaces remarquables de la commune de Créhen, 1998 La surface totale des sites remarquables sur la commune est de 158 hectares 7. Ces sites sont les suivants : 1/01 : Fig. 2 estran de la baie de l'Arguenon, soit 21 ha 07, tout en DPM. Ce site comprend la partie naturelle de l'estuaire (marais et vasières), avec une concentration naturelle d'espèces animales. L'usage du site est voué aux mouillages et à l'hivernage des bateaux, avec la présence d'un chantier naval. La vocation et la gestion proposées sont la conservation du patrimoine biologique et la maîtrise de la qualité des eaux dans le bassin versant et l'organisation restrictive des mouillages. 1/02 : Fig. 2 coteaux de l'Arguenon, soit 59 ha 52. ce site boisé, proche du rivage associé à une partie naturelle d'estuaire, présente un intérêt botanique (végétation thermophile des bois et fourrés) et paysager. L'état et les usages du site sont caractérisés par une déprise agricole partielle et des boisements localisés. La vocation et le gestion proposées pour ce site sont la conservation paysagère. 1/03 : Fig. 3 estuaires de l'Arguenon et du Montafilan, soit 57 ha 43 dont 25 ha 79 en DPF. Ce site est composé de prairies saumâtres, de polders marécageux, d'herbus et de vases salées d'un grand intérêt botanique (ZNIEFF, Zone naturelle d'Intérêt écologique, Floristique et Faunistique de type 1, Domaine public fluvial pour partie). Il comprend une concentration naturelle d'espèces animales et végétales et des zones humides. L'état et les usages du site sont caractérisés par une déprise agricole partielle. La vocation et la gestion proposées sont la conservation du patrimoine paysager et biologique. 1/04 : Fig. 2 les abords du château du Guildo, soit 20 ha 68. Ce site est d'une grande valeur historique et archéologique : château-fort en ruine de Gilles de Bretagne. Il montre aussi un intérêt biologique très important : hêtraie en position littorale (groupement très rare), ZNIEFF de type 1. Il présente une forte valeur paysagère et représente un patrimoine culturel du littoral. La nature du site comprend une zone boisée proche du rivage, une partie naturelle d'estuaire et une partie naturelle du site, inscrit. On peut constater une forte fréquentation des abords du château et une agriculture résiduelle. Le site est propriété départementale. La vocation et la gestion proposées sont la conservation du patrimoine paysager, historique et biologique, en régulant la fréquentation de l'ensemble du site.

Période(s)Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 20e siècle
Statut de la propriétépropriété du département
propriété privée
propriété de la commune

Annexes

  • 20082206879NUCB : Collection particulière

    20082206866NUCB : Collection particulière

    20082206865NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • DIREN BRETAGNE, OUEST-AMENAGEMENT. Les espaces littoraux remarquables des Côtes d'Armor. Rennes, DIREN Bretagne, 1998.

    p. 39-43