Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

L'habitat aux 16e et 17e siècles dans la commune de Combourtillé

Dossier IA35131177 réalisé en 2014

Fiche

Voir

L'habitat des 16e et 17e siècles, qu'il s'agisse de l'habitat noble ou non, est relativement bien représenté sur le territoire de la commune de Combourtillé. Il est d'ailleurs assez difficile de différencier les manoirs des simples fermes car, il existe un type de bâtiment intermédiaire. Ainsi, à Combourtillé, tout comme dans d'autres communes du pays de Fougères, il existe un type de bâtiment, datant du 16e siècle ou du 17e siècle, qui ne correspond ni à un manoir ni à une ferme. Très souvent ces bâtiments sont de dimensions plutôt réduites, le rez-de-chaussée n'était originellement composé que d'une pièce à feu ; ils possèdent un étage d'habitation qui abrite, le plus souvent, une seule chambre. La façade de ces bâtiments est généralement soignée, l'appareillage est en pierre de taille dans certains cas et les encadrements de baies et chaînages d'angles sont traités avec soin. Les cheminées des pièces de vie présentent un décor très soigné et le plus souvent, l'accès à l'étage se fait par une simple vis logée dans l'un des angles de la pièce du rez-de-chaussée. Dans beaucoup de cas, il n'est pas fait mention de propriétaires nobles. Il est possible de s'interroger sur la fonction des habitants de ce type de bâtiments dont l'architecture est soignée et dont la distribution est plus savante que dans le cas des bâtiments de ferme. Les commanditaires de ces bâtiment étaient-ils des bourgeois enrichis par une activité particulière, comme par exemple le tissage et la vente de toiles de chanvre ou de lin?

Un nombre relativement important de bâtiments de la commune semble remonter au 17e siècle et en particulier à la première moitié de ce siècle. Les caractéristiques de l'habitat du 17e siècle sont les suivantes : toitures à fortes pentes, façades soignées en pierre de taille avec encadrements de baies portant un décor propre à cette époque c'est-à-dire portes surmontées d'une accolade (La Briandière), appuis de fenêtres saillants (L'Avalloir, La Pellerie, La Maritière, La Haute Richardière, La Basse Hermenière), portes en plein cintre (La Roche, La Basse Hermenière, La Maritière, La Pellerie) et des cheminées monumentales au décor soigné (Le Clairay).

En terme de matériaux de construction, tous les bâtiments de cette époque sont construits en granite ou en grès et couverts de toitures en ardoise.

Aires d'études Fougères sud, Pays de Fougères
Dénominations maison, ferme, manoir
Adresse Commune : Combourtillé