Logo ={0} - Retour à l'accueil

Immeuble, 16 rue des Vierges (Vannes)

Dossier IA56007916 inclus dans Rue des Vierges, anciennement rue au Parisi, puis rue du Rempart (Vannes) réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiéesboutique
Dénominationsimmeuble
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 16 rue des
Vierges
Cadastre : 1807 I3 1037 ; 1844 K8 1728 ; 1980 BR 105

Immeuble édifié pour Eugène Thomas dans le 4e quart du 19e siècle, en 1882, d'après les matrices cadastrales de 1882-1909, sur l'emplacement de plusieurs maisons signalées dans la réformation de 1677 et d'une venelle également signalée qui donnait accès à la muraille. L'emprise du bâti sur la parcelle montre la trace d'un ancien passage pignon ouest. Les anciennes vues photographiques montrent l'existence d'un corps en retour en façade postérieure, détruit après 1950. Ce corps moins important correspondait sans doute à des pièces de service (cuisine, salle de bain). Côté ouest, on peut remarquer le vestige d'un mur ancien sur lequel l'immeuble s'adosse. L'aménagement du rez-de-chaussée en restaurant a modifié l'aménagement initial de ce niveau avec la création d'escaliers qui ne sont pas d'origine.

Période(s)Principale : 4e quart 19e siècle
Dates1882, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Thomas Eugène commanditaire attribution par source

Immeuble en moellon enduit construit en alignement de rue à plan massé double en profondeur. La travée latérale postérieure en saillie, couverte d'une toiture à croupe, a des ouvertures en demi-niveau signalant l'escalier. La travée droite aveugle de la façade postérieure signale l'ancien corps en retour disparu. Le corps principal sur rue montre une élévation à 5 travées dont 2 plus étroites en retrait sur les côtés . Il comprend 2 étages carrés et un étage de comble avec un sous-sol. Cheminée en brique ; étage en surcroît pour la travée d'escalier. Balcons filants en façade postérieure.

Mursgranite moellon enduit
brique


Toitardoise
Étagessous-sol, 2 étages carrés, étage de comble, étage en surcroît
Élévations extérieuresélévation ordonnancée
Couverturestoit à longs pans
noue
croupe
Escaliers
Typologiesen alignement de rue, plan double en profondeur
Techniquesfonderie
ferronnerie
Précision représentations

Gardes-corps en fonte et ferronnerie.

Bel édifice de style classique reprenant les caractéristiques architecturales de l'habitat du 17e en milieu urbain vannetais. La suppression du corps latéral postérieur en pan de brique a fait perdre à l'édifice une partie de son caractère classique.

Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de discret messire Jean de la Porte prêtre d´une maison couverte d´ardoises située au bas de la rue des Vierges du côté dextre comme l´on descend des Lisses à la porte de Saint Patern, et la seconde au carrefour au-dessous proche le puits contenant de face sur le pavé 16 pieds et de profondeur 40 pieds ouvrant et donnant vers minuit sur la dite rue des Vierges et de l´autre bout sur les murailles de la ville, du côté vers soleil couchant à autre maison aux héritiers de défunt Michel Hamart et de l´autre côté sur un emplacement de maison appartenant à noble et discret messire Laurent Neveu prêtre et chanoine de la cathédrale laquelle maison appartenant au Sr de la Porte par succession de défunt Jean de la Porte son père lequel l´avoit acquise de Pierre Colombel et Jeanne Le Mether sa femme par contrat du 27 mai 1596 qui fait mention qu´il y avoit lors un petit jardin sur le derrière qui a été mis depuis en maison.

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de Jeanne Hamart veuve de défunt Yves Garnier vivant marchand d´une maison couverte d´ardoises située en la rue des Vierges de cette ville contenant de largeur 15,5 pieds, de hauteur sous couverture 13 pieds 8 pouces et de profondeur 41 pieds ouvrant par le devant sur le pavé et chemin qui conduit à main dextre comme l´on va de la maison commune d´un bout par le derrière sur les murailles de la ville, d´un côté à maison aux héritiers de Jean de la Porte d´autre côté à venelle qui conduit de la dite rue des Vierges sur les dites murailles laquelle maison lui est échue et advenue des successions de défunt François Hamart maître cordonnier et Guillemette Bonnet sa femme ses ayeuls paternels lesquels l´auroient acquise de Geoffroy Sansompt aussy cordonnier et Catherine Aubin sa femme par contrat des 13 mars 1600 et dernier du février 1613.

  • Sources iconographiques

    20055600532NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    19975601192X : Archives municipales de Vannes

    20055605143NUCB : Fonds privé

    20105607165NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de discret messire Jean de la Porte prêtre d´une maison couverte d´ardoises située au bas de la rue des Vierges du côté dextre.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de Jeanne Hamart veuve de défunt Yves Garnier vivant marchand d´une maison couverte d´ardoises située en la rue des Vierges.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. M. Vannes 1G13 : Matrice cadastrale des propriétés bâties : 1882-1909. Augmentations-diminutions.

    Archives municipales de Vannes : 1G13