Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel particulier, 32 rue Brémond d'Ars (Quimperlé)

Dossier IA29000517 réalisé en 2001

Fiche

AppellationsBriant ou maison du gouverneur
Parties constituantes non étudiéesjardin
Dénominationshôtel
Aire d'étude et cantonQuimperlé - Quimperlé
HydrographiesL' Ellé
AdresseCommune : Quimperlé
Adresse : 32 rue
Brémond d'Ars
Cadastre : 1824 F 34-35 ; 1996 AI 283

Occupant un emplacement stratégique à l´entrée nord de la basse ville, près d´un pont enjambant un canal liant les rivières de l´Isole et de l´Ellé, l´édifice, probablement inachevé, a été construit à la fin du 17e siècle ; en témoignent le volume général, le décor de certaines baies, le vantail de la porte d´entrée ainsi que celui de la porte intérieure (munie d´un judas) donnant accès à la cage d´escalier. Le bâtiment repose sur des fondations d'origine médiévale, probablement un logis fortifié dont certains murs semble avoir été conservés. Il jouxtait une des portes de la ville et dont subsiste le départ d´un arc. Les vestiges de cette porte, démantelée vers 1680, tout comme le bâtiment actuel, figurent sur le dessin de Robien (vers 1750). A cette époque, la famille Briant en est propriétaire et le garde jusqu´à la Révolution. Une construction mitoyenne au sud (disparue), le petit avant-corps sur rue qui abritait peut-être des pièces de guet (fenêtre sur l´angle) ainsi que l´emprise au sol d´une tourelle (angle nord-est du jardin), sans doute le vestige de l´ancienne fortification, figurent sur la cadastre de 1824. Les distributions intérieures, l´escalier et une partie des ouvertures ont été remaniés aux 19e et 20e siècles. La suppression de l´avant-corps suivant le plan d´alignement de 1924, dans le cadre de l´élargissement du pont voisin, n´a pas été réalisé.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : Fin du Moyen Age
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

Edifice de plan rectangulaire double en profondeur avec sous-sol accessible depuis le jardin. Moyen appareil de granite pour la partie inférieure de l'élévation ouest. Moellon sans chaîne en pierre de taille et enduit pour la totalité du bâtiment, à l'exception de l'avant-corps, avec chaînes d'angle en pierre de taille. Les deux étages carrés sont éclairés par des baies perçées de manière irrégulière trahissant les différences de niveau des planchers. Un couloir de distribution latéral traverse le bâtiment (accès au jardin) et se divise en deux parties, le vestibule et l'espace réservé à l'escalier tournant à retours avec jour qui, moderne, remplace celui d´origine. Porte d'entrée architecturée à imposte. Fenêtre sur l'angle nord-ouest. Les étages, redistribués, n´étaient pas accessibles lors de l´enquête.

Mursgranite
enduit
pierre de taille
moyen appareil
moellon sans chaîne en pierre de taille
moellon
Toitardoise
Étagessous-sol, 2 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturescroupe
Escaliersescalier tournant à retours avec jour en charpente
Typologiesedifice en front de parcelle. Logis à mur pignon sur rue/en profondeur. Plan double en profondeur. Entrée latérale. Entrée en pignon. Niveaux décalés. Cheminée sur gouttereau
États conservationsremanié, restauré
Techniquessculpture
Précision représentations

Armoiries sculptées (?) : fronton de la lucarne nord. Mascaron sculpté : partie supérieure du vantail de la porte d'entrée.

Inachevé et remanié à plusieurs reprises, ayant miraculeusement échappé à plusieurs projets d´alignement, cet hôtel particulier remplace à la fin du 17e siècle, époque où les fortifications urbaines tombent en désuétude, une construction plus ancienne qui pourrait être à l´origine de son plan irrégulier et atypique. Sa haute silhouette peut se comparer à celle, voisine et contemporaine, de l´ancien hôtel Auffret (34, rue Brémond d´Ars). Les vantaux de porte avec entrées de serrures, heurtoir et judas sont les seuls de cette qualité conservés à Quimperlé et témoignent du savoir-faire des artisans locaux, peut-être en rapport avec des ateliers de Port-Louis ou de Lorient. C'est aussi l'unique bâtiment de Quimperlé qui conserve une porte bâtarde surmontée d'une fenêtre.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20032901303NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 292.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 3 P 292. Cadastre de 1824, section F.

  • A.C. Quimperlé. Plan d´aménagement et d´embellissement de la ville de Quimperlé, 1924-1925 par M. Troalen, ingénieur des travaux publics de l´Etat.

Bibliographie
  • ROBIEN, Christophe-Paul de. Description historique, topographique et naturelle de l´ancienne Armorique (vers 1730-1755). Bibliothèque municipale de Rennes, Ms 2436.

  • Prestige d´une cité bretonne. Quimperlé. Les rues du Château et du Gorréquer. Ouvrage collectif : Société d´histoire du pays de Kemperlé, Bannalec, 1990.

    p. 446, 521
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France).

    p. 1354