Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel Grand Maison, 1 rue de Fougères (Antrain fusionnée en Val-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049613 inclus dans Ville d'Antrain (Antrain fusionnée en Val-Couesnon en 2019) réalisé en 2011

Fiche

Appellationsdit Hôtel Grand Maison
Destinationsécole
Dénominationshôtel
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Val-Couesnon
Lieu-dit : Antrain
Adresse : boulevard de la République
Cadastre : 1969 AD 109
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Antrain

Époque de construction :

Il semblerait que ce bâtiment ait été remanié au 18e siècle ; toutefois, sa construction pourrait être plus ancienne et remonter au 17e siècle. Ainsi par exemple les pignons débordants ou encore la présence d'une tour d'escalier à pans coupés à l'intersection des deux corps de bâtiment témoignent de cette époque de construction.

La partie nord-est de la construction a d'ailleurs été allongée, probablement au 18e siècle, car le chaînage d'angle de l'ancien bâtiment est encore très visible. De plus, il subsiste quelques modillons de la corniche d'origine sur la partie la plus proche de la tour. Le bâtiment du 17e siècle possédait donc déjà un plan en "L", toutefois la partie nord était moins importante qu'aujourd'hui.

Le bâtiment conserve des caractéristiques architecturales qui évoquent le 18e siècle particulièrement les linteaux des baies en arcs segmentaires.

D'après Paul Banéat, ce bâtiment serait l'ancien auditoire de la seigneurie de la Ballue à Bazouges-la-Pérouse.

Évolution du bâtiment :

Au début du 20e siècle, ce bâtiment abritait l'Hôtel Grand'Maison exploité par E. Boschet et qui était très réputé, notamment pour sa cuisine.

Le bâtiment a subi de nombreux remaniements intérieurs et extérieurs (principalement sur la partie ouest qui correspond probablement à d'anciennes dépendances). Il abrite aujourd'hui Antrain Communauté.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Ce bâtiment est élevé en moellon de schiste et présente des encadrements de baies et des chainages d'angles en pierre de taille de granite.

Les toitures à longs pans, à croupes et à pans coupés sont couvertes d'ardoise et de matériau synthétique.

Le bâtiment possède un plan en "L" ; à l'intersection des deux corps de logis, se trouve une tour d'escalier.

Il s'élève sur trois niveaux : rez-de-chaussée, premier étage et combles.

La façade sud est percée de baies aux linteaux en arcs segmentaires formant des travées.

Au nord, les baies possèdent également principalement des linteaux en arcs segmentaires. La tour à pans coupés est couverte d'un toit à pans coupés surmonté d'un épi de faîtage.

Dans l'une des salles de l'étage, se trouve une cheminée en granite qui possède des corbeaux à double ressaut et une corniche surmontant un linteau aux angles "arrondis".

Mursgranite pierre de taille
schiste moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
toit conique
croupe
pignon couvert
noue
Escaliersescalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

Références documentaires

Bibliographie
  • BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS, Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996.

  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927 ; reprint, Mayenne : Editions Régionales de l´Ouest, 1994.

    t. 1, p. 43
  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France).

    p. 43