Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel, place de la Mairie (Perros-Guirec)

Dossier IA22006159 inclus dans Quartier du Centre-Ville (Perros-Guirec) réalisé en 1999

Fiche

Appellations dit Régina Hôtel
Destinations immeuble à logements
Dénominations hôtel de voyageurs
Aire d'étude et canton Côte de Granit Rose - Perros-Guirec
Adresse Commune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Centre ville
Adresse : place de la Mairie
Cadastre : 1985 AP 335

Hôtel de voyageurs dit Régina Hôtel construit à partir de 1926 (dépôt du permis de construire), par l' architecte Jean Le Corre, installé à Lannion, pour François Aurégan, hôtelier. Il est probable que l' hôtel ait été conçu en deux campagnes : un premier corps construit le long de la route en corniche, puis un second le long de la rue du Général-de-Gaulle, à partir de 1929 (dépôt du permis de construire) . En 1939, l' hôtel comprend 63 chambres, 3 salles de bains communes, 8 WC communs, 8 WC à l' anglaise, 200 places dans la salle commune, un salon, un garage et un jardin. L' hôtel est aujourd' hui transformé en immeuble à logements.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1926, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Corre Jean, architecte, attribution par source
Personnalité : Aurégan François, commanditaire, attribution par source

Edifice de plan en V dont l'angle obtu a été coupé pour permettre l'accès. Ce corps de bâtiment central est couvert d'un toit en pavillon. Les murs, enduits, laissent apparaître les linteaux et appuis de fenêtres en granite rose. Le corps de bâtiment de gauche présente des portes-fenêtres au deuxième étage carré ainsi que des fenêtres de lucarne. Le corps de bâtiment de droite ne possède pas d'étage de comble, et les portes-fenêtres sont situées au premier étage carré. Cette dissymétrie nous conforte dans l'idée qu'il a pu y avoir deux campagnes de construction.

Murs granite
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
croupe
noue
demi-croupe
pignon découvert
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier tournant à retours avec jour, en charpente
Techniques céramique
Précision représentations

Le toit en pavillon est orné d'un épi de faîtage (non identifié).

Hôtel implanté en milieu urbain, soumis à l'alignement sur rue.

Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Voir aussi enquête thématique régionale (patrimoine de la villégiature) - 1999 (Elisabeth Justome) : .