Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hôtel de la Marine, actuellement café de la Marine, 27, 28 quai Gustave-Toudouze (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29004018 inclus dans Front portuaire Toudouze (Camaret-sur-Mer) réalisé en 2006

Fiche

Appellationshôtel de la Marine
Destinationscafé
Parties constituantes non étudiéescafé, logement
Dénominationshôtel de voyageurs
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Camaret-sur-Mer
Adresse : 27, 28 quai
Gustave-Toudouze
Cadastre : AD 107-108

A cet endroit, la Veuve Rosalie Dorso tenait déjà une simple auberge (date de construction inconnue). Le bâtiment actuel fut construit en 1880, époque à laquelle Mme Dorso a agrandi son auberge qui devient Hôtel de la Marine. Rapidement, des artistes tels Eugène Boudin, Charles Cottet, la famille Toudouze, André Antoine, Eugène Bouillé, Georges Lacombe, Maxime Maufra, Henri Rivière, Paul Vaillant, Paul Sérusier ou le surréaliste Georges Ancey affluent chez elle. En 1909, à la mort de Rosalie Dorso, l´hôtel est repris par M. Thérat. Plusieurs propriétaires se succéderont. Plus tard, la fonction d´hôtel sera abandonnée. Un café subsistera au niveau de la rue, tandis que les étages de l´ancien hôtel et la partie du bâtiment à l´angle de la rue de Reims seront transformés en logements. Ce bâtiment est un des témoins privilégiés de l'attraction qu´a exercé Camaret sur le milieu artistique, créant autour de la personnalité de la propriétaire une vraie communauté d´artistes : peintres, poètes, dramaturges, écrivains... et ce jusqu´à la première guerre mondiale. Le nom de Gustave Toudouze est plus spécialement associé à cet ancien hôtel. L´écrivain va en effet, grâce aux talents de conteuse de Rosalie Dorso, puiser son inspiration dans les souvenirs camarétois. À partir de 1886, l´hôtelière lui réserve une grande chambre du second étage d´où il observe la foule des pêcheurs. Il publie en 1890 « Péri en mer », rendant célèbre Camaret. La ville le remerciera de son vivant en donnant son nom au quai.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Dates1880, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Dorso Rosalie commanditaire attribution par travaux historiques
Personnalité : Toudouze Gustave personnage célèbre attribution par travaux historiques
Personnalité : Boudin Eugène personnage célèbre attribution par travaux historiques

L´ancien hôtel de la Marine était composé de deux bâtiments aujourd´hui bien distincts. Les deux sont bâtis de la même façon : deux étages et des pièces sous mansardes. L´ensemble fait environ 14 m sur 7 m. Dans le cas du bâtiment qui sert encore aujourd´hui de café, le rez-de-chaussée a été peu modifié et les ouvertures semblent d´époque, les étages ont conservé leurs ouvertures d´origine et les garde-corps en fonte travaillés. La toiture est en ardoises et les lucarnes ont disparu. Le bâtiment est en pierre recouvert d´un crépi rose. En ce qui concerne l´autre bâtiment servant uniquement de logement, le rez-de-chaussée a été très modifié, tandis que les étages et la toiture ont gardé leurs formes d´origine, notamment avec les chiens-assis. Là aussi, le toit est en ardoises et le mur est recouvert d´un crépi de ciment gris.

États conservationsremanié, bon état

Abords d´un monument historique.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BUREL, Marcel. Camaret sur mer, promenade dans le passé. Bannalec : Imprimerie régionale, 1984.

    p. 111-123
  • Le patrimoine des communes du Finistère (collection Le Patrimoine des Communes de France). Charenton-le-Pont : Flohic Éditions, 1998, t. I.

    p. 312-321
  • Entretien avec Claude Le Fur, association Nautisme, arts et cultures.

Périodiques
  • SEVELLEC, Jim-Eugène. Camaret et les artistes. Brest : Les Cahiers de l´Iroise, 1971.

    p. 161-173
  • DUROC, Jacqueline. Camaret, cité d´artistes. Douarnenez : ArMen/ Chasse-Marée, 1988.

    176 p
  • GALIFOT, Agnès. Les peintres en Presqu´île. Crozon : Le Presqu´îlien, 2003, n° 110.

    p. 4-35