Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôpital Saint Michel, rue Jacques Cambry (Quimperlé)

Dossier IA29000580 réalisé en 2001

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiées logement, cour
Dénominations hôpital
Aire d'étude et canton Quimperlé - Quimperlé
Adresse Commune : Quimperlé
Adresse : Rue Jacques Cambry
Cadastre : 1981 AR 560

Suite à l´insuffisance et à la vétusté de l´hôpital Frémeur situé à proximité, un nouvel établissement hospitalier est bâti entre 1899 et 1901 d´après les plans de l´architecte H. Ruer, de Douarnenez. Conçu suivant un plan symétrique en H et éclaté en pavillons portant les noms de médecins illustres (Laënnec, Charcot, Guépin), l´ensemble abrite, séparés les uns des autres, des pavillons des malades et les parties destinées à l´administration, aux logements et aux installations techniques (calorifères, ventilation). L´ancien bâtiment d´administration dont l´élévation principale donne sur la place Saint-Michel, devenu par la suite logement de direction, date de la même campagne de construction. L´entreprise de maçonnerie Vannier, de Port-Louis (Morbihan), assure le gros-oeuvre. En 1900, l´architecte Gallot, de Lorient, présente des plans et des devis pour l´aménagement de laboratoires, d´une salle d´opération et d´une clôture des galeries liant les pavillons par une structure en bois et verre, projet dont la réalisation demeure incertaine. Entre 1950 et 1960, de nouveaux bâtiments de service ont été construits à l´ouest et en prolongement du pavillon nord. Un grand nombre de modifications (cloisonnements, changements d´affectation, suppression d´une galerie) est intervenu aux cours des dernières décennies. L´établissement est, depuis quelques années, partiellement désaffecté ; propriété de la ville de Quimperlé, il est en cours de restructuration et devrait abriter des services municipaux et une antenne du conseil général du Finistère.

Période(s) Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Ruer H., architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Gallot, architecte, attribution par travaux historiques
Auteur : Vannier, entrepreneur, attribution par travaux historiques

Pavillons des malades : un étage carré avec cages hors oeuvre enfermant des escaliers tournant à retours, toits à longs pans, encadrement des baies en brique et pierre à assises alternées. Ancien logement de direction : encadrement des baies, corniche, travée centrale et bandeau en pierre de taille de granite, toit à croupe brisée.

Murs granite
enduit
pierre de taille
moellon
brique et pierre à assises alternées
Toit ardoise
Plans plan symétrique en H
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
croupe brisée
Escaliers escalier tournant à retours, en charpente
États conservations désaffecté, remanié, inégal suivant les parties

L´ensemble est exemplaire de la conception hospitalière en vigueur à la fin du 19e siècle. L´architecte H. Ruer, également auteur de l´hospice d´Audierne (1901) et de demeures privées (immeuble construit en 1913 rue Saint-François à Quimper pour le libraire Salaün), s´inspire à la fois des théories hygiénistes diffusées par des médecins de l´époque (Rochard) et des conceptions architecturales novatrices réalisées notamment à Montpellier par Casimir Tollet (hôpital suburbain, 1890). Avec l´ancien hôpital dit hôpital Frémeur et le nouvel hôpital Saint-Michel, Quimperlé conserve, sur un même site, deux bâtiments à travers lesquels apparaît l´évolution de la conception de l´architecture hospitalière.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.C. Quimperlé. Plan d´aménagement et d´embellissement de la ville de Quimperlé, 1924-1925 par M. Troalen, ingénieur des travaux publics de l´Etat.

  • Direction régionale des affaires culturelles. Conservation régionale des monuments historiques. Dossier de protection, 2002.