Logo ={0} - Retour à l'accueil

Hameau, Rostellec (Crozon)

Dossier IA29004980 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiéesmaison, ferme
Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
AdresseCommune : Crozon
Lieu-dit : Rostellec
Cadastre : AY

Le hameau de Rostellec s'est constitué à proximité d'une anse protégée des vents dominants et des vagues, au nord de la commune, près de l'Ile longue. La grève sert alors de mouillage aux bateaux de pêcheurs qui habitent le village. Depuis le 17e siècle, l'anse abrite un four à chaux, dont on distingue les ruines, et un chantier naval pour la Marine Royale. A partir du 18e siècle, le hameau doit également son développement à l'exploitation de carrières de microgranite, d'abord à Rostellec puis à l'Ile Longue, jusqu'à la fin des années 1950, avant la construction de la base militaire. Lieu de passage pour gagner Brest, il s'y développe aussi une activité de cabotage avec le trafic de farines (la presqu'île comptant de nombreux moulins), de maërl et de sables coquilliers exploités à proximité de Rostellec et acheminés vers Port-Launnay dont on ramenait du bois pour les chantiers navals. Vers le milieu du 19e siècle commence la pêche de coquilles Saint-Jacques et de pétoncles mais aussi l'ostréiculture qui fait encore partie de l'activité économique locale. Il faut cependant attendre 1960 pour qu'une cale soit construite à proximité du hameau avec un chemin d'accès pour s'y rendre. Les épaves de bateaux sont les seuls témoins matériels de l'intense activité de pêche et de construction navale qui régnaient à Rostellec jusqu'au troisième quart du 20e siècle. En 1957, le charpentier naval Auguste Tertu installe son chantier à Rostellec après avoir travaillé sur le sillon du Fret. Malgré une occupation ancienne des lieux (dès l'époque gallo-romaine), Rostellec ne conserve que quelques vestiges de baies du 17e siècle. La comparaison entre cadastre actuel et cadastre de 1830 montre peu d'évolutions et de changements dans la configuration du hameau. Hormis une demi douzaine de maisons construites après 1830 sur de nouvelles parcelles, la majorité d'entre elles est reconstruite à l'emplacement de maisons plus anciennes ou seulement remaniée en façade.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Dates1701, porte la date
1715, porte la date
1817, porte la date
1848, porte la date
1866, porte la date
1867, porte la date
1878, porte la date

Ce gros hameau est constitué d'une cinquantaine de maisons pour la plupart disposées en alignement ou se succèdent habitations et quelques locaux d'exploitation. Au total, une huitaine de rangées dont l'orientation des façades diffère selon l'implantation au bord des chemins. La plus importante de ces rangées comprend six logis. De type élémentaire, en rez-de-chaussée, à une ou deux pièces, ces logis de pêcheurs et de carriers possèdent peu de dépendances, toujours de petite taille. Une maison atypique, à étage carré et élévation ordonnancée à cinq travées pose la question du statut social de son propriétaire, peut-être un armateur.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20102911257NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 45.

    20102911358NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 45. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1830-1831.

    Archives départementales du Finistère : Série 3 P 45
Bibliographie
  • DIZERBO, Auguste. Notes sur Rostellec et son histoire. Dans : Avel Gornog , N° 6, juillet 1998, pp. 6-7.

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Douard Christel - Maillard Florent - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.