Logo ={0} - Retour à l'accueil

Halles dit la Cohue, 24, 22 rue des Halles, place Saint-Pierre (Vannes)

Dossier IA56007905 inclus dans Place Saint-Pierre, anciennement place de la Comédie (Vannes) réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

AppellationsCohue
Dénominationsprésidial, halle
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 24, 22 rue des, Halles, place
Saint-Pierre
Cadastre : 1807 I3 186 ; 1844 K8 1998 ; 1980 BR 186

Ensemble bâti remontant à différentes époques et lié à deux prérogatives importantes, le marché et la justice. Le premier texte connu qui fasse mention de la Cohue tout en la situant date de 1416. Cependant, l'observation du bâtiment montre des parties beaucoup plus anciennes, antérieures au 12e siècle. Au rez-de-chaussée, sous la salle haute, deux murs parallèles d'une vingtaine de mètres, distants de 7 mètres environ, et limités à l'est par une reprise au pied de la double arcade sont des parties d'époque romane auxquelles on peut adjoindre également les murs, côté sud vers la rue des Halles. Un contrefort de type roman en deux endroits se distingue aussi de part et d'autre du grand mur sud.

Ensuite, les murs primitifs qui sont doublés par l'extérieur et prolongés vers l'est, et en façade, les pierres de taille qui se retournent sur les murs gouttereaux indiquent une campagne de travaux, datable de la fin du 12è ou du début 13è siècles par la composition de la porte de la façade est. Degez estime que cette extension vers l'est devait se doubler d'une extension symétrique vers l'ouest

Au 14e siècle, les murs centraux sont percés de quatre arcades en tiers point, en vis-à-vis deux par deux. Celle du mur sud vers l'ouest a été remplacée au 19e siècle par une baie à arc en plein cintre. L'étage a été construit en deux parties. La plus ancienne est contemporaine des travaux menés au 14e siècle et consiste en une petite salle rectangulaire nommée au 17e siècle la salle du conseil (Dubuisson Aubenay) : le style de sa petite cheminée, le matériau utilisé et la disposition des pierres du rampant perpendiculaire à la pente confirment cette datation.

La grande salle dite salle du Présidial construite transversalement à la nef et aux bas-côtés est construite au milieu du 15e siècle, d'après les murs pignons et les fenêtres à coussièges qui y sont percées ; cependant, l'observation archéologique du bâtiment durant sa restauration dans les années 1970 montre une première élévation des murs gouttereaux en torchis et colombage à l'image du mur ouest de la salle du conseil construit en charpente et gros poteaux ; c'est en 1653 date à laquelle d'après les plaids généraux du Présidial que cette salle haute fut profondément modifiée par la construction de murs transversaux en maçonnerie en remplacement de la structure initiale à colombage.

En même temps, la charpente de la salle qui date initialement du 15e siècle est reprise d'après A. Dégez à cette date avec les remplois de la charpente précédente, vraisemblablement apparente à chevrons portant fermes mentionnée par Dubuisson Aubenay en 1636.

Enfin, cette campagne de travaux concerne aussi la couverture des bas-côtés de la halle centrale restés jusqu'alors à ciel ouvert.

Les vestiges d'un escalier d'accès à la salle sont encore visibles sur le mur de droite du vestibule qui a conservé deux balustres plats encastrés. La disposition en équerres opposées de cet escalier est visible sur le plan du 18e siècle où cet accès est dénommé "peron". Pendant la Révolution, il sert de Tribunal Civil.

Au 19e siècle, la façade ouest est entièrement rénovée et remaniée en 1819 suivant le plan d'alignement de 1787. Ces travaux interviennent aussi dans le cadre des aménagements nécessaires au "théâtre civique" créé après la Révolution dans la salle haute qui entraîne la construction d'un escalier droit tourné vers la rue des Halles pour réaliser l'entrée du théâtre.

Les travaux plus récents des années 1970 ont rajouté un escalier en béton côté ouest qui forme un second accès à la salle de l'étage et ont redonné les volumes intérieurs que les aménagements successifs avaient fortement modifiés.

Période(s)Principale : Milieu du Moyen Age, 13e siècle, 14e siècle
Principale : milieu 15e siècle, milieu 17e siècle
Secondaire : 1ère moitié 19e siècle
Dates1819, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Ville de Vannes

Edifice construit sur une parcelle traversante depuis la place Saint-Pierre à l'est jusqu'à la rue des Halles à l'ouest et composé d'une nef centrale et de deux bas-côtés. A l'étage, l'édifice est surmonté d'une grande salle disposée transversalement, orientée nord-sud, qui interrompt cette disposition. Les murs de cette salle sont plus élevés. Les murs pignons sont percés chacun à l'étage d'une grande fenêtre à croisée avec double banc dans l'embrasure. Une salle plus petite située angle sud-ouest complète la disposition à ce niveau. Les murs des bas-côtés sont couverts en appentis. Deux escaliers en pierre et béton armé permettent d'accéder à l'étage.

Mursgranite moellon
essentage d'ardoise
granite pierre de taille
Toitardoise
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier tournant à retours en maçonnerie
Typologiesen alignement de rue, parcelle traversante, pignon sur rue
Techniquessculpture
Précision représentations

La porte Est est encadrée par une archivolte en tiers-point, décorée de dents de scie, et des piédroits portant des chapiteaux ; celui de droite est orné de palmettes frustes. A côté du chapiteau de droite se trouve un autre chapiteau réemployé représentant, aux angles visibles, une sirène soutenant les branches de sa queue de poisson terminée en croissant, la longue chevelure tressée entourant tout le motif. Les deux sirènes sont séparées par une tête de hibou.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablessalle
Sites de protectionsecteur sauvegardé
Protectionsinscrit MH, 1929/01/25
Précisions sur la protection

La porte d'entrée et les trois portes intérieures (cad. BR 186) : inscription par arrêté du 25 janvier 1929.

Annexes

  • Sources iconographiques

    20075605802NUCA : Bibliothèque de Rennes-Métropole

    20055600532NUCA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 88/1.

    20015600190XA : Archives départementales du Morbihan, 1 FI 145/2.

    20015600189XA : Archives départementales du Morbihan, 1 FI 145/1.

    20085605660NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3P 297.

    19975601199XB : Archives municipales de Vannes

    20095604469NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/53.

    20045606390NUCB : Fonds privé

    20045606391NUCB : Fonds privé

    20125606207NUCA : Fonds privé

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan B496 Procès-verbal 1670.

    Archives départementales du Morbihan : B 496
  • A. M. Vannes 4M203 : anciennes Halles : correspondance an 5/1875 et Halles de Vannes : correspondance an 9/1873.

    Archives municipales de Vannes : 4M203
  • A. M. Vannes 1M197 Cohue : aménagement des anciennes halles : 1965-1975.

    Archives municipales de Vannes : 1M197
Documents figurés
  • AD Morbihan 1 Fi 145/1 et 2. Plan du premier étage et coupe sur la largeur des halles, fin 18e siècle.

    Archives départementales du Morbihan : 1 Fi145 1 et 2
Bibliographie
  • La Bretagne, d'après l'itinéraire de Monsieur Dubuisson-Aubenay. Suivi de Profil de la Bretagne, par Jean-Baptiste Babin (1663). Coordonné par Alain Croix. Presses universitaires de Rennes ; Société d'Histoire et d'Archéologie de Bretagne, Rennes, 2006.

    p. 463
  • THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust, 2e édition, 1975.

    p. 22-26
  • LEGUAY, sous la direction de Jean-Pierre. Histoire de Vannes et de sa région. Toulouse : éditions Privat. Pays et villes de France, 1988. 320p. ; 23,5 cm.

    p. 47, 64, 76, 116
Périodiques
  • GUYOT-JOMARD, Alexandre. La ville de Vannes, ses murs, ses abords, ses fauxbourgs, voies, chemins et routes. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan, 1887 et 1888. Vannes, impr. Galles, 1889.

    p. 241-244
  • DEGEZ, Albert. La Cohue de Vannes. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan.1971.

    p. 7-9
  • FRELAUT, Bertrand. Bref historique du Musée municipal de Vannes. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan.1981, T108.

    p. 38-39
  • DEGEZ, Albert. Vannes, la Cohue. Congrès archéologique de France. 1983.

    p.351-360.
  • DEGEZ, Albert. Les énigmes de la Cohue. Bulletin de la Société polymathique du Morbihan. 1985, t. 112.

    p. 156-157

Liens web