Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Front de mer : le front de mer de Saint-Laurent (Plérin-sur-Mer)

Dossier IA22013677 réalisé en 2008

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cabine de bain
Parties constituantes non étudiées cabine de bain
Dénominations front de mer
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Plérin-sur-Mer
Adresse Commune : Plérin-sur-Mer
Lieu-dit : Saint-Laurent, les Trois Plages
Cadastre : 2004 A0 ; 2004 AI ; 2004 AH

Des vestiges gallo-romains (datés entre le 3ème et le 4ème siècle) furent découverts sur la grève de Port-Horel (Port-Aurel) en 1852 par la Société archéologique des Côtes-du-Nord. Ils comportaient un bâtiment thermal à plusieurs salles, comportant deux hypocaustes. Gaultier du Mottay était à cette époque maire de Plérin et encouragea ses fouilles. A côté de cet emplacement, en front de mer, un Préventorium fut réalisé en 1923 et inauguré en 1938 par Albert Le Brun, président de la 3ème République. Le front de mer de Saint-Laurent s'étend entre les trois plages : la plages des Bleuets, l'Anse aux Moines et l'anse de la Vierge. Le front de mer de Saint-Laurent s'est considérablement urbanisé depuis la fin du 19ème siècle et l'établissement des premières cabines de bains, concédées sur le Domaine Public Maritime et la digue-promenade, qui s'étire le long des trois plages. En partie détruite par la tempête, la digue de Saint-Laurent a été reconstruite en 1934. On peut remarquer quelques villas dont l'architecture s'inspire du style régionaliste et de la mode balnéaire.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 20e siècle

Le front de mer de Saint-Laurent est caractérisé par une digue-promenade, construite en béton, de façon discontinue, avec des rampes et des escaliers d'accès la plage. Des cabines de bains existent encore sur cette digue. La digue se prolonge ensuite jusqu'à l'anse de la Vierge et l'anse aux Moines. La corniche piétonnière, située au-dessus de la digue, circule à hauteur de la falaise. Elle est bordée de nombreuses habitations.

Statut de la propriété propriété publique
propriété privée

Annexes

  • 20082213409NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 Fi 3518.

    20082213050NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 Fi 3499.

    20082213015NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 43 Fi 171.

    20082213049NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 Fi 3514.

    20082213048NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 Fi 3485.

    20082213052NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 Fi 3513.

    20082213047NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 Fi 3486.

    20082213051NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 Fi 3500.

    20082213239NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Documents figurés
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/13, plans cadastraux parcellaires de 1813.

    p.
Bibliographie
  • DIREN BRETAGNE, OUEST-AMENAGEMENT. Les espaces littoraux remarquables des Côtes d'Armor. Rennes, DIREN Bretagne, 1998.

    p. 94