Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Front de mer : espaces littoraux remarquables (Lanmodez)

Dossier IA22013836 réalisé en 2008

Fiche

Dénominations front de mer
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Lézardrieux
Adresse Commune : Lanmodez

L'Inventaire Permanent du Littoral (IPLI), réalisé en 1977 par l'IGN sur les communes littorales de l'arrondissement de Lannion, a permis de faire un état des lieux des activités littorales, agricoles et maritimes. L'inventaire des espaces littoraux remarquables de Lanmodez a été réalisé en 1997 par la Direction régionale de l'environnement Bretagne et par la DDE 22. Le front de mer de Lanmodez a commencé à s'urbaniser au début des années 1980 avec l'aménagement de la zone artisanale maritime de Min-ar-Goas. Cependant, le phénomène des résidences secondaires ne s'est pas développé avant la fin de la dernière décennie du 20ème siècle et le début du 21ème siècle. Cette urbanisation tardive s'est accompagnée d'un renouvellement de la population permanente. On peut remarquer le lotissement du bourg (dans le cadre de son réaménagement à la fin des années 1990), le lotissement plus résidentiel de Pors Guyon, les constructions récentes sur le front de mer, dispersées au milieu de la zone légumière. Un autre phénomène est venu renforcer la nouvelle vocation touristique de la commune : les gîtes ruraux et le réinvestissement de l'habitat ancien pour l'accueil touristique, avec l'aménagement complémentaire des sentiers de randonnée et l'application en 1983 de la servitude du littoral.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle

L'inventaire des espaces littoraux remarquables de la commune de Lanmodez a permis de faire un état des lieux des sites et de leurs usages, de caractériser la situation foncière de ces espaces, et de proposer des formes de gestion liée à la vocation et au fonctionnement de ces environnements. La surface totale des sites littoraux sur la commune est de 921 ha 26. Les sites suivants ont été sélectionnés (fig. 2) : 37/1 - Baie de Pommelin : 101 ha 01 dont 100 ha 29 en DPM. Baie abritée à sédimentation vaseuse, de grande valeur biologique (estran, îlots inhabités, vasières, parties naturelles d'estuaire). Etat et usage du site : ostréiculture en aval et ancien moulin non réhabilité. Vocation et gestion proposées : maintien des qualités biologiques et maîtrise de la qualité de l'eau dans le bassin versant. 37/2 - Île Coalen et estrans : 192 ha 39 dont 188 ha 81 en DPM. Île en partie abritée de l'estuaire du Trieux, landes littorales caractéristiques, allée couverte sur l'estran Sud-Ouest, patrimoine culturel du littoral. Partie naturelle du site insulaire inscrit en 1975. Cultures abandonnées aujourd'hui. Le maintien l'état du site est proposé. 37/3 – Coteaux agricoles littoraux de Lanmodez : 108 ha 44. Intérêt paysager de la partie naturelle à l'embouchure de l'estuaire du Trieux. Usages : agriculture légumière e habitat diffus, ostréiculture. Vocation et gestion proposées : conservation paysagère et maintien de l'activité agricole. Ostréiculture extensive (limitation des parcs et zones de dépôt). 37/4 – Marais maritime de Lanros : 66 ha 01 tout en DPM. Intérêt écologique et biologique de niveau national, grande valeur paysagère (ZNIEFF de type 1) : frayères, nurserie. Îlots inhabités, anciennement voués au pacage et aux cultures de primeurs, pacage sur les zones humides (usage extensif abandonné aujourd'hui). Intérêt géomorphologique : anse plate, protégée par un cordon littoral à l'Ouest, adossé au bocage, avec réseau de digues et de murets littoraux. Pré salé à micro relief atténué, développé sur sédiments fins, interrompu par des îlots et sillonné de nombreux marigots et filières. Marais littoraux et vasières, de grand intérêt floristique (51 espèces végétales phanérogamiques) et phytocoénotique (plus de 60 phytocoénoses différentes). Bon état général du site, malgré quelques dépôts d'ordures ménagères. Vocation et gestion proposées : protection stricte et vocation pédagogique (circuit d'interprétation, réserve naturelle (?). 37/5 - Île Modez et abords : 453 ha 42 dont 433 ha 92 en DPM. Île en position semi abritée, près du chenal estuairien du Trieux et à l'Ouest de l'Île de Bréhat. Grand intérêt paysager et botanique. Vestiges médiévaux (patrimoine culturel monastique du littoral). Nature du site : dunes, landes côtières, estran rocheux. Etat et usages du site : ostréiculture aux abords, ancienne pêcherie, boisement artificiel et agriculture résiduelle. Île privée et DPM pour partie. Vocation et gestion proposées : protection des milieux fragiles et maintien des pratiques agricoles traditionnelles, en évitant tout boisement supplémentaire.

Statut de la propriété propriété publique
propriété privée
propriété de la commune

Annexes

  • 20082213951NUCB : Collection particulière

    20082213950NUCB : Collection particulière

    20082213945NUCB : Collection particulière

    20082213948NUCB : Collection particulière

    20082213949NUCB : Collection particulière

    20082213900NUCB : Collection particulière

    20082213953NUCB : Collection particulière

    20082213952NUCB : Collection particulière

    20092205279NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • CABANNE, Claude, CHAUSSADE, Jean, CORLAY, Jean-Pierre, MIOSSEC, Alain, MIOSSEC, Jean-Marie, PINOT, Jean-Pierre. Géographie humaine des littoraux maritimes. CEDES, CNED, 1998.

    p.
  • DIREN BRETAGNE, OUEST-AMENAGEMENT. Les espaces littoraux remarquables des Côtes d'Armor. Rennes, DIREN Bretagne, 1998.

    p. 141
  • Institut Géographique National. Inventaire Permanent du Littoral : usage du sol, Côtes du Nord, Lannion, 1977, Paris : IGN, 1982.