Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Front de mer de Tresmeur (Trébeurden)

Dossier IA22007749 réalisé en 2005

Fiche

Dénominations front de mer
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
Adresse Commune : Trébeurden
Lieu-dit : Tresmeur

Le front de mer de Tresmeur était encore vierge de tout aménagement au début du 20ème siècle, avant la construction de l'Hôtel Celtic. Les terrains ne bord de rivage étaient cultivés, y compris les parcelles entre Trozoul et la plage de Tresmeur. En 1920-30, le front dunaire commença à être envahi par cabines de bains et quelques années plus tard, un mur de soutènement défendait l'îlot du Castel et les Roches Blanches de l'assaut des vagues. Les trottoirs, la promenade et la plateforme permettant de recevoir deux rangées de cabines de bains, furent réalisés en 1924. Les premiers aménagements aqualudes allaient suivre : pontons flottants et plongeoir. Les premières villas commencèrent à urbaniser le front de port dans le 2ème quart du 20ème siècle et une second mur de soutènement longea la plage. Les galets allaient progressivement remplacer le sable en haut de plage. Cependant, la falaise au bout sud-est de la plage, en allant vers Bihit, s'effondre régulièrement par paquets depuis plusieurs années, en dépit du mur de soutènement, qui la longe sur toute sa longueur. Vers 1900, la plage naturelle de Pors Termen, adossée à un front dunaire variable, sans galets à ses pieds, était bordée de quelques maisons éparses. Mais entre les deux guerres, les maisons et les hôtels se multiplièrent sur la dune, et la plage fut bordée de murs peu élevés, qui vont être incorporés en 1942-43 dans le Mur de l'Atlantique, dans une construction plus haute. Les dunes de l'isthme du Castel et des abords des Roches Blanches, entre la plage du port et celle de Tresmeur, face à Molène, furent arasées par l'organisation Todt. Les galets ne pourront plus être incorporés dans la dune et vont venir s'accumuler devant le mur, et lors des tempêtes, recouvrir la promenade. Ce phénomène est également observable à Trégastel sur le front de port de Trozoul.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle

Longue de 1 km, exposée au sud et au sud-ouest, protégée des vents du large par la pointe du Castel, constituée d'un sable très fin, adossée jadis à un cordon dunaire qui la séparait d'un étang tourbeux résiduel, la plage de Tresmeur est très agréable et sa fréquentation se développe depuis la fin du 19ème siècle. Le ront dunaire ayany été bordé par un mur, celui-ci empêcha les échanges de sable entre plage et dune, et devant lequel, s'est constitué progressivement un cordon de galets. Tout au long du 20ème siècle, le front dunaire a formé un arc unique, très régulier de Bihit au Castel. Par rapport à 1774 (carte des ingénieurs géographes), i la reculé de 55 m au maximum dans l'encoignure du Castel, et là avancé d'unecinquantaine de mètres des Chandelles.

Annexes

  • Histoire de l'anse de Tresmeur, décrite par Le Masson du Parc en 1827 :

    Cette anse était désignée au 1er quart du 18ème siècle sous le nom de "Port du Grand Sable" : à un demi quart de lieue plus loin, suivant les sinuosités de la côte, se trouve l'anse du Grand Sable, où des bateaux de 4 à 5 tonneaux peuvent aborder à toutes marées, et de tous vents : la mer y bat la côte à mi marée, et s'en retire assez loin ; la grève y est bonne et ferme (sources : Arch. nat. Mar. D222, f°150 et Arch. Art. 3a 19, f°176).

  • Les plans d'embellissement des plages :

    La flamme postale de cette station indique dans l'entre-deux-guerres "Trébeurden et ses sept plages". Du sud au nord : Pos-Mabo, Tresmeur, Trozoul, Pors-Termen, Roc'h-Ascoat, Goas-Trez, Toenot. Tresmeur et Trozoul sont les plages les plus fréquentées par les baigneurs. L'aménagement de la plage de Tresmeur : les améliorations sont essentiellement apportées à la plage de Tresmeur qui est la plus appréciée des touristes. En 1924, une plateforme spéciale est érigée qui permet l'installation de deux rangées de cabines de bain. Pour respecter le site classé, "aucune cabine de bain ne doit être placée entre les Roches Blanches" (AC, 20343/1 Trébeurden. Administration générale). Pendant la saison estivale, les marins-pêcheurs organisent des promenades en mer et des sorties-pêche au thon et autres poissons plus ou moins nobles : les touristes embarquent sur les vedettes "Marthe" et "Kenavo" de Donat et Quellec à partir de la cale de Trozoul (Guide touristique de Trébeurden, 1930).

  • 20062209932NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 4 Num 1/48.

    20062209959NUCB : Collection particulière

    20062209927NUCB : Collection particulière

    20062209967NUCB : Collection particulière

    20062209926NUCB : Collection particulière

    20062209962NUCB : Collection particulière

    20062209920NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    20062209918NUCB : Collection particulière

    20062209925NUCB : Collection particulière

    20062209942NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 19 Fi. Lacombe.

    20062209944NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 19 Fi. Lacombe.

    20062209943NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 19 Fi. Lacombe.

    20062209941NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 19 Fi. Lacombe.

    20062209928NUCB : Collection particulière

    20062209919NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    20062209923NUCB : Collection particulière

    20062209921NUCB : Collection particulière

    20062209938NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    20062209924NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi.

    20062209929NUCB : Collection particulière

    20062209971NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Fonds Henrard.

    20062209975NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, Fonds Henrard.