Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Front de mer de Saint-Laurent à Kermagen (Pleubian)

Dossier IA22014798 inclus dans Fronts de mer : espaces littoraux remarquables de la commune de Pleubian réalisé en 2009

Fiche

Dénominations front de mer
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Lézardrieux
Adresse Commune : Pleubian
Lieu-dit : Brestan, Kermagen, Saint-Laurent
Cadastre : 1829 C

Le front de mer de Saint-Laurent à Kermagen est peu habité au début du 19ème siècle. Le cadastre de 1829 indique le corps de garde de Saint-Laurent sur le promontoire de Crec'h ar Fur. La côte est peu hospitalière, mais le front de mer est cultivé. Le hameau de Brestan, situé en retrait de la côte, abritait pendant la seconde moitié du 19ème siècle, quelques habitations et la chapelle privée de Brestan.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Les grèves de Brestan, depuis Crec'h ar Fur (promontoire de Saint-Laurent) jusqu'à Kermagen, sont formées d'un large platier rocheux dont les cailloux ont été roulés jusqu'à la côte par les houles et forment des cordons de galets en haut d'estran. On peut remarquer la présence de deux queues de comètes, perpendiculaires à la côte, dont l'une partage l'estran en deux faces au milieu de cette grande anse : sa présence protège alternativement les deux parties du littoral contre les houles et réduit la pression des vagues et par conséquence l'érosion marine. Cependant, le cordon recule progressivement, lors des tempêtes de Nord-Ouest et est accélèré quand se produisent des brèches naturelles ou artificielles, dans lesquelles la mer peut s'engouffrer. Le chemin qui mène à la grève depuis la chapelle de Brestan participe dans sa descente à la fragilisation du trait de côte, par risque de rupture de l'axe du cordon, perpendiculaire à cette ouverture. A l'Est de Kermagen, se trouve un marais d'eau douce (zone naturelle), dont l'ancien étang a disparu depuis le 4ème quart du 20ème siècle. A l'Ouest, du côté de Crec'h ar Fur, l'aire protégé par le cordon de galets est moins basse, de sorte qu'elle a été mise en culture assez anciennement. La pression foncière en front de mer doit épargner cette zone, car la montée prévisible du niveau de la mer est susceptible de retransformer ce site en marais.

Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune

Annexes

  • 20092210475NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 4 num 1/41, Numplan 9.

    20092209942NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 4 num 1/41, Numplan 9.

    20092210442NUCB : Collection particulière

    20092210454NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • PINOT, Jean-Pierre. Rapport sur les risques liés à l'évolution du littoral entre Penvénan et Plouha, SMVM Trégor-Goëlo. Brest : UBO, 1997.

    p. 55-56-57