Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Front de mer de Creac'h Maout, Creac'h Goëlet (Pleubian)

Dossier IA22014800 inclus dans Fronts de mer : espaces littoraux remarquables de la commune de Pleubian réalisé en 2009

Fiche

Appellations Front de mer de Creac'h en Dievet, Creac'h Goëlet
Dénominations front de mer
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Lézardrieux
Adresse Commune : Pleubian
Lieu-dit : Creac'h Maout, Creac'h Goëlet
Cadastre : 1829 A

La servitude du littoral a été appliquée sur la commune de Pleubian au cours du 4ème quart du 20ème siècle. Le sentier est particulièrement aménagé sur la façade Ouest du littoral de la commune. Il reprend le cours de l'ancien sentier douanier, entre le site du sémaphore de Creac'h Maout et le corps de garde de Saint-Laurent pour se pronger vers Port-Béni au Sud-Ouest et le Sillon de Talbert au Nord-Est. Cinq boucles balisées 'Petite Randonnée' ont été réalisées en 2002-2003 sur la commune de Pleubian. Le sentier littoral de la presqu'île de Laneros a été aménagé plus récemment avec un projet de sentier d'interprétation entre la 'Petite Grève' su Sillon et la baie de Laneros.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 20e siècle

L'espace naturel remarquable de Creac'h Maout à Creac'h Goëlet et forme un plateau, haut de 40 mètres, au-dessus de la falaise quaternaire, qui descend en pente douce vers la mer (au Sud-Ouest) et de façon plus abrupte vers le Nord-Est. Il couvre une surface de 7 ha, entrecoupé de landes sèches atlantiques et de terrains mis en cultures (primeurs) ou en prairies. Le front de mer de Creac'h Maout permet une lecture générale du paysage depuis l'embouchure de l'estuaire du Jaudy, les îles d'Er, le platier rocheux que sépare à l'Ouest le Sillon de Talbert, et à l'Est, l'archipel de Bréhat et la vallée littorale ou ria du Trieux. L'aménagement du sentier côtier par la commune, en limite de falaise, permet cette découverte. Si on incline le regard ou que l'on descend à pied le long de cette micro-falaise, on peut remarquer perpendiculairement au rivage, des épis rocheux naturels, appelés 'queues de comètes' ou 'tombolos' qui fuient la houle et s'appuient sur un îlot rocheux. Ils accumulent les galets et participent à l'engraissement du sillon. Entre ces petites flèches littorales, les hommes ont parfois aménagé des barrages, des pêcheries ou 'pièges à poissons' dans un relief en creux. Mais les 'Armoricains' (habitants de l'Armor) sont aussi des marins-paysans : les champs de choux fleurs face à la mer témoignent des usages agricoles. De Rugno à Pors Rand, la côte recule sous l'effet de l'érosion marine et la falaise quaternaire s'engorge de galets comme un pudding.

Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune

Annexes

  • 20092210085NUCB : Archives départementales des Côtes d'Armor, 4 num 1/41, Numplan 1.

    20092210353NUCB : Collection particulière

    20092210457NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • PINOT, Jean-Pierre. Rapport sur les risques liés à l'évolution du littoral entre Penvénan et Plouha, SMVM Trégor-Goëlo. Brest : UBO, 1997.

    p. 58