Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Front de mer Buguéles (Penvénan)

Dossier IA22012587 réalisé en 2008

Fiche

Dénominations front de mer
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Tréguier
Adresse Commune : Penvénan
Lieu-dit : Buguélès
Cadastre : A

Le front de mer de Buguélès est très habité. Le village de Buguéles représente l'un des trois villages de Penvénan. Il se caractérise par un habitat ancien, daté entre la seconde moitié du 18ème siècle et le 20ème siècle, avec une prédominance d'un habitat traditionnel du 19ème siècle (petites fermes et habitations individuelles). Les maisons sont souvent bâties entre ou sur des promotoires rocheux. Les maisons les plus anciennes sont situées sur la presqu'île de Bilo et près de la chapelle Saint-Nicolas. Les habitations récentes ont 'colonisé' le front de mer et leur façade principale donne directement sur le Nord ou le Nord-Ouest. De nombreux sentiers littoraux mènent à la grève, où l'on peut remarquer de nombreux charrois. L'habitation de l'ancien charpentier de marine François Bernard existe toujours rue de Crec'h Kerdouare.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

Le hameau de Buguélès est comme une presqu'île entre l'anse de Gouermel et l'anse de Pellinec, avec un semis d'îles et dîlots au Nord : Île Baëlanec (île des Genêts), l'île Ozac'h ('île aux Oies' ou 'Île du Maître'), l'île Bilo, l'île du Milieu, l'île Marquer, l'Île Zilliec. Cette presqu'île a une forte densité d'habitat, mais a conservé un caractère traditionnel, peut-être en raison d'un réseau de chemins assez dense et d'un habitat traditionnel bien insèré dans un environnement très minéral. La plupart des habitations anciennes de Penvénan sont en granite, disposé en moyen appareillage irrégulier. L'appareillage réguliers est plus rare. Les couvertures sont en ardoise. La porte rectangulaire à traverse, isolant une partie mobiles d'une partie fixe, fermée par des carreaux, représente une particularité des fermes de Penvénan (ferme de Guermeur). La porte avec arc surbaissé, dont la clef en forme de 'T', et légèrement saillante, est une particularité de l'architecture bretonne, qu'on retrouve dans certains logis de Penvénan (ferme de Kerelguer). Les portes en plein cintre sur la façade Sud des habitations ne sont pas rares dans la région (habitation dite 'le Pavillon' au lieu dite 'La bascule'). On remarquera, à côté de cette porte, une fenêtre avec linteau en accolade dans une petite dépendance de la ferme de Kergastel, ancien manoir, ainsi que dans d'autres demeures de la commune. La façade Nord de la maison restaurée de 'Leur Min' présente une porte en anse de panier et une porte ou linteau sculpté en accolade.

Annexes

  • La côte Ouest de Buguéles

    Jean-Pierre Pinot, SMVM Trégor-Goëlo, 'Rapport sur les risques liés à l'évolution du littoral entre Penvénan et Plouha', UBO, mai 1997, p. 44.

    La côte à l'Ouest de Buguéles, qui fait face au vaste estran sablo-vaseux abrité par le grand cordon de galets de Ziliec, n'est généralement pas battu trop fortement par la mer. Cependant, les riverains ont plaqué en bord de mer, contre la petite falaise naturelle, des murs sans fondations suffisantes, avec un assemblage incertain des éléments constitutifs. L'aménagement de blocs de protection, situés sur l'estran, à une dizaine de mètres en avant du trait de côte, pourrait freiner l'attaque de la mer, en laissant ainsi aux turbulences créées par les enrochements, l'espace nécessaire à leur dissipation.

  • 20082210877NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 19 Fi 202.

    20082211058ZB : UBO, Brest

    20082210867NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 Fi 2798.

Références documentaires

Bibliographie
  • PINOT, Jean-Pierre. Rapport sur les risques liés à l'évolution du littoral entre Penvénan et Plouha, SMVM Trégor-Goëlo. Brest : UBO, 1997.

    p. 44