Le Conquet : vue du corps de garde crénelé n° 2, année 1846 de la pointe de Kermorvan depuis l'ouest. L'implantation du réduit derrière un rocher en glacis permet d'utiliser au mieux les créneaux de fusillade de la terrasse pour la défense de l'ouvrage
Fortifications littorales : les réduits de batterie de côte modèle "1846" ou modifié modèle "1846-1861" et casernes défensives - Le Conquet : vue du corps de garde crénelé n° 2, année 1846 de la pointe de Kermorvan depuis l'ouest. L'implantation du réduit derrière un rocher en glacis permet d'utiliser au mieux les créneaux de fusillade de la terrasse pour la défense de l'ouvrage
ImmatriculationIVR53_20062903911NUCA
Auteur(s) Lécuillier Guillaume
Copyrights(c) Inventaire général, ADAGP