Logo ={0} - Retour à l'accueil

Fort du Petit Gouin (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29004063 réalisé en 2006

Fiche

Précision dénominationréduit de batterie de côte
Appellationsfort du Petit Gouin
Parties constituantes non étudiéescorps de garde, caserne, escalier, latrine
Dénominationsfort
Aire d'étude et cantonBretagne - Crozon
AdresseCommune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : pointe du Petit Gouin
Cadastre : AB 9

Ce fort domine la pointe du Petit Gouin, point stratégique à l'ouest de l'anse de Camaret. Après la longue période de paix de la Restauration, l'ensemble défensif de la pointe du Petit Gouin est réorganisé et doté d´un réduit en 1859 pour soutenir les batteries installées en arrière. Il sera remanié au milieu du 20e siècle.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1859, porte la date

Construit en 1859, ce réduit est conforme au plan-type de corps de garde crénelé type n° 2 de la circulaire de 1846 (corps de garde pour batterie de 12 pièces et 40 hommes). Il a été installé sur une plate-forme taillée dans le versant est de la pointe du Petit Gouin. Large de 10,35 mètres, il est constitué de moellons de schiste avec encadrements de granite. Des modifications ont été réalisées pour le rendre habitable : élargissement et création de fenêtres, plate-forme supérieure couverte en bâtière.

États conservationsrestauré
Statut de la propriétépropriété publique, Propriété d'une communauté de communes.
Sites de protectionsite classé, zone naturelle d'intérêt écologique faunistique et floristique

Annexes

  • Ce dossier électronique a été réalisé par l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci, a été rédigé dans le cadre d´une étude thématique régionale sur les fortifications littorales de Bretagne-nord.

    Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Corps de garde crénelé n° 2 modifié, année "1859" et batteries haute (4 canons G de 95 mm en 1900) et basse : .

Références documentaires

Bibliographie
  • TRUTTMANN, Philippe. Architecture miliataire. In La presqu´île de Crozon, L. Calvez (dir. par), Paris : Nouvelle Librairie de France, 1975.

    p. 345-362