Logo ={0} - Retour à l'accueil

Filature, puis minoterie dite moulin de Jouyet, actuellement maison (Plérin-sur-Mer)

Dossier IA22013113 réalisé en 2005

Fiche

  • Vue générale depuis le nord
    Vue générale depuis le nord
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • atelier de fabrication
    • logement patronal
    • bâtiment d'eau
    • bief de dérivation
AppellationsMoulin de Jouyet
Destinationsmaison
Parties constituantes non étudiéesatelier de fabrication, logement patronal, bâtiment d'eau, bief de dérivation
Dénominationsfilature, minoterie
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Plérin-sur-Mer
Hydrographiesle Gouet
AdresseCommune : Plérin-sur-Mer

Au 19e siècle, une filature de laine est installée à Jouyet, par Mrs Dalmar et Cie. En 1863, ils y installent une machine à vapeur d'une force de deux chevaux, avec une pression de 4 atmosphères, achetée au successeur de M. Houssaye, pharmacien. Une cheminée en brique d'une hauteur de 22 mètres est édifiée. En 1865, on y installe une autre chaudière à vapeur destinée à alimenter une machine motrice et les divers appareils de chauffage et de lavage de la filature, achetée à Louis Fontaine de Lille (59). En 1883, l'entreprise emploie 132 personnes (19 hommes, 74 femmes et 39 enfants). En 1891, elle n'est plus mentionnée dans les statistiques industrielles. C'est à cette époque qu'elle a du être transformée en minoterie. Après l'arrêt de son activité, elle fait place à une fabrique de boulons. En 1926, les établissements Paul Lefèvre, S.A. au capital de 2 500 000 francs, occupe une surface de trois hectares avec une puissance installée de 280 chevaux. Elle comprend alors des habitations pour le personnel, une cantine et une pouponnière. L'usine est maintenant désaffectée et abrite une maison.

Période(s)Principale : 2e moitié 19e siècle
Principale : 20e siècle

La filature de Jouyet est un bâtiment rectangulaire comprenant un rez-de-chaussée et trois étages carrés rythmé par trois travées de baies rectangulaires, recouverte en majeure partie d'un enduit de béton. Elle est couverte par un toit à longs pans en ardoise. L'examen de son pignon nord permet de comprendre son évolution. L'établissement primitif occupe la partie est du bâtiment, et la filature est assise sur le soubassement en pierre du moulin qui l'a précédé. C'est elle qui porte la roue hydraulique verticale en fer toujours visible. La façade antérieure, cloisonnée avec des poutrelles de béton armé a été ajoutée postérieurement. Cela explique la disymétrie des pans de la toiture. A l'est de la minoterie se développe un bâtiment en rez-de-chaussée rythmé par trois fenêtres rectangulaires. Il est entièrement enduit de ciment et possède un toit à longs pans surmonté d'un lanterneau en ardoise . D'autres bâtiments, abritant probablement le logement patronal, sont visibles : un s'appuie sur le pignon sud, un autre se trouve à l'ouest et un dernier à l'est du bâtiment principal.

Mursgranite
grès
enduit
parpaing de béton
béton armé
Toitardoise, tôle ondulée
Étages3 étages carrés
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
Énergiesénergie hydraulique
énergie électrique
produite sur place
roue hydraulique verticale
Typologiesminoterie dite à l'américaine, de plan allongé, comptant au moins deux étages carrés et trois travées (type D1)
États conservationsétablissement industriel désaffecté

Nous n'avons pu pénétrer sur le site.

Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquablesmachine énergétique

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 81 S 3 (6). Service des Mines. Appareils à vapeur : contrôle des appareils placés sur la terre ferme. Déclarations de machines à vapeur, 1865-1913.

  • AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 81 S 3 (8). Service des Mines. Appareils à vapeur : contrôle des appareils placés sur la terre ferme. Déclarations de machines à vapeur, 1865-1913.

  • AD Côtes-d'Armor. Série M ; sous-série 6 M 936. Administration générale et économie (an VIII-1940). Commerce et industrie : statistique industrielle : instructions et correspondance ; liste des fabricants et manufacturiers ; tableau des industries ; états trimestriels ou annuels de la situation industrielle du département, etc., 1806-1913.

Bibliographie
  • L'illustration économique et financière.n° spécial Les côtes-d'Armor, septembre 1926.

    p. 60-61