Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, Kermorvan (Plounéour-Ménez)

Dossier IA29002969 réalisé en 2007

Fiche

Á rapprocher de

Genrede commerçant, d'artisan
Parties constituantes non étudiéeslogis, puits, cour, communs
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Saint-Thégonnec
AdresseCommune : Plounéour-Ménez
Lieu-dit : Kermorvan

Ancienne métairie, Kermorvan faisait partie du domaine seigneurial de Penhoat. Le logis principal semble dater du 17e siècle, avec remploi d´un linteau plus ancien provenant peut-être du manoir partiellement démantelé. Le premier logis de l´alignement nord pourrait remonter à la première moitié du 18e siècle, le second logis, un peu plus tardif, figure sur le cadastre de 1837. Kermorvan est habité dans la seconde moitié du 18e siècle par les Madec, famille de paysans aisés et marchands de toiles. On y mentionne, en 1773, un logement de prêtre. Le logis à avancée au sud porte la date de 1781 ainsi que le noms des bâtisseurs, Marie Madec et Jacques Queinnec qui, élu député de Lesneven en 1789, faisait partie de la classe des « julots », paysans marchands de toiles à la tête d´une « manufacture » de tisserands ruraux. La buanderie située en contrebas du hameau confirme l´activité toilière du lieu. En 1799, outre Jacques Queinnec, on y signale Yves Caroff, paysan et marchand de toiles.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Dates1781, porte la date
Auteur(s)Personnalité : Queinnec Jacques commanditaire attribution par source
Personnalité : Madec Louise commanditaire attribution par source

Bâti en flanc de coteau, à la lisière du massif boisé de Penhoat, l´ensemble est composé d´un logis principal s´ouvrant à l´ouest sur une petite cour délimitée par des communs et à l´est sur une autre cour flanquée de part et d´autre d´alignements composés de plusieurs anciens logis. Logis principal : escalier extérieur de distribution disparu, remploi d´un linteau à double accolade (façade principale). Alignement nord : premier logis avec escalier extérieur de distribution et pièce à feu à l´étage, second logis avec étable au rez-de-chaussée et salle à l´étage. Alignement sud : deux logis dont un à avancée. Anciennes crèches et étables au sud.

Mursgranite
pierre de taille
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Couverturestoit à longs pans
noue
Escaliersen maçonnerie
Typologiesmaison à avancée (étage, toit en bâtière)
États conservationsdésaffecté, remanié, menacé

La densité du bâti, le grand nombre de logis de types différents, la qualité du gros oeuvre ou encore le statut des bâtisseurs font de Kermorvan, en dépit d´un état de conservation critique, un élément majeur de l´architecture rurale de la commune. La disposition des corps de bâtiments en retour d´équerre formant une cour étroite est analogue à celle, contemporaine, observée, entre autres, à Scarabin, Lesménez, Clostrou et Kerguz (même commune). Site Inscrit : Arrêté du 10/01/1966.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20052904459NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 203.

Références documentaires

Bibliographie
  • CARNEY, Sébastien. L´habitat des riches ruraux à Plounéour-Ménez aux 17e et 18e siècles. Mémoire de maîtrise d´histoire. Université de Bretagne occidentale. Centre de recherche bretonne et celtique, Brest, 1993.

  • ELEGOET, Louis. Les Juloded. Grandeur et décadence d'une caste paysanne en Basse-Bretagne. Presses universitaires de Rennes. Rennes, 1996.

  • MORVAN, Claire. Les buanderies des paroisses de Plounéour-Ménez, Commana et Sizun au 18e siècle. Mémoire de maîtrise d´histoire. Université de Bretagne occidentale. Centre de recherche bretonne et celtique, Brest, 1994.

  • OLIER, Ernest et Yvonne. La maison de tisserand à porche extérieur surélevé dans le Haut-Léon au XVIIe siècle. Dans : Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CIX, 1981.

    p. 289-309
  • Le Patrimoine des Communes. Le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. II.

    p. 1483