Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, Pray (Saint-Guinoux)

Dossier IA35045590 réalisé en 2006

Fiche

Parties constituantes non étudiéesdépendance
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Châteauneuf d'Ille-et-Vilaine
AdresseCommune : Saint-Guinoux
Lieu-dit : Pray
Cadastre : 1982 B1
Du logis noble, mentionné en 1500, il ne reste plus rien. Des pierres de remploi dans le gros oeuvre attestent d'une campagne du 16e siècle ou du 17e siècle. De cette période subsiste également la cheminée de la salle qui présente comme particularité de conserver sur son linteau une marque de marchand. Cet ensemble imposant est mentionné sur les cadastres anciens. Il a été fortement remanié. Intérêt documentaire.
Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Secondaire : 16e siècle

Logis et parties agricoles accolées formant un ensemble aligné de bâtiments. Le logis est à deux pièces à feu en rez-de-chaussé avec un appentis arrière à usage de cellier. Orientation sud. A noter quelques pierres en calcaire coquiller dans le gros oeuvre, remploi d'un édifice prééxistant. Cheminée avec marque de Marchand : 4 et initiales non identifiées.

Mursschiste
moellon
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Extrait de Théodore CHALMEL, p.145

    Lieu bas et humide entre la route de Bonaban et le marais arborescent.

    Le logis noble présente son imposante façade au soleil du midi. Il se compose de deux embas, d'un étage, grenier au-dessus sous couverture d'ardoise. Les dépendances sont vastes. Sa grange élevée, spacieuse, peut abriter plusieurs charrettes chargées de foin ou de gerbes. Un mur solide défiant les escalades, bornait autrefois les horizons. La grande porte s'ouvre largement sur la voie principale. Le verger, les jardins, l'oseraie, les prés s'étendent vers le marais boisé. La métairie compte cent journaux en pâturages et en terres labourables. C'est la plus imposante de la commune.

    En 1500, on y trouvait n.h. écuyer Jehan de Quellenec ; n.h Jacob Gallays et Françoise Faschet, sont dits sieur et dame du Pré : en 1674, écuyer Jean Hérault, capitaine garde côte....

  • 20063515260NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Bibliographie
  • CHALMEL, Théodore. Saint-Guinoux. Presses de l'Imprimerie Keltia Graphic Spezed, 1991.

    p. 145