Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, les Tronchais (Plouasne)

Dossier IA22017325 réalisé en 2010

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • grange
    • four à pain
    • puits

Dossiers de synthèse

Située dans un environnement bien conservé, la ferme des Tronchais a fait l’objet d’une restauration exemplaire qui permet toujours une lecture historique et fonctionnelle de l’édifice. L’ordonnancement des ouvertures en travées ainsi que la répartition fonctionnelle des ouvertures sur la façade a été maintenue, comme quelques détails d’aménagements utilitaires tels que le crochet en fer forgé entre les deux portes géminées et les grilles de la fenêtre de l’ouest.Cette ferme mise au gôut du jour en 1823 (lucarnes en calcaire coquillier dont le modèle en arc segmentaire est désormais à la mode) conserve toutefois sa distribution du 17e siècle.

Parties constituantes non étudiées grange, four à pain, puits
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouasne
Lieu-dit : les Tronchais

L´appellation des Tronchais, n´est pas mentionnée sur le cadastre de 1834, la ferme à cette période dépend du village de Launay-Cramoux. Le logis daté de 1823, sur la lucarne de l´est, reprend une structure plus ancienne du 17e siècle à trois pièces au sol dont elle conserve les plus belles pierres de taille.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1823, porte la date

Ferme dont le logis est orienté sud-est. Il est composé de pièces d´habitation et d´exploitation sous le même toit, d´où son appellation courante de maison mixte ou de logis à fonctions combinées. Il est prolongé vers l´est d´une écurie et d´une grange. Le logis est construit entièrement en moellons de granite, avec des matériaux mixtes pour les encadrements des ouvertures, pierre de taille des faluns et bois, les lucarnes en arcs segmentaires sont quant à elles entièrement en pierre calcaire coquillier et situées au droit des fenêtres des pièces d´habitation du rez-de-chaussée. Le plan au sol est traditionnel sur ce territoire, il reprend une distribution plus ancienne à trois pièces au sol, dont deux sont à feu. La pièce froide au centre contient un escalier qui mène aux greniers supérieurs, elle communique avec les pièces voisines, dont la salle qui a conservé sa structure d´origine avec cheminée et vaisselier mural creusé dans le mur de refend. Chaque pièce possède sa propre distribution vers l´extérieur, comme pour la plupart des logis ruraux de cette période.

Murs granite
falun
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20102211659NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor