Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, le Vieux Bourg (Le Hinglé)

Dossier IA22018072 réalisé en 2012

Fiche

Dossiers de synthèse

Les maisons rurales qui remontent à cette période sans avoir été transformées dans leurs percements sont devenues rares. La partie centrale de l’alignement est caractéristique des maisons du 16e siècle et du début du 17e siècle situées dans la campagne au sud de Dinan. On y retrouve la même organisation des espaces, une seule pièce d’habitation qui cohabite le plus souvent avec une étable et de très grands greniers supérieurs. Elle est représentative également de l’emploi des matériaux, du moellon pour le gros œuvre, de la pierre de taille de granite pour les encadrements des baies et de la pierre de taille des faluns pour la corniche.

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Hinglé (Le)
Lieu-dit : Vieux Bourg

Il est fort probable que cet ensemble de trois logis formait à l’origine une seule ferme. La comparaison des deux cadastres de 1811 et de

1843 révèle en l’espace d’une génération le morcellement des propriétés. La parcelle 885 du cadastre de 1811 est divisée en 1843 en trois fonds différents cadastrés 391, 393, 394. Seule la partie centrale de la ferme n’a pas subi de remaniements de façade et conserve une authenticité rare du 16e siècle.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle

Les logis orientés sud tournent le dos à la rue principale du Vieux Bourg. Il n’y a pas d’ouvertures au nord. Les dispositions rendent compte d’un logis à l’origine à trois pièces au sol qui a été adjoint d’un logis à l’est.

Le cadastre de 1811 présente un espace vide, semblable à une ruelle, entre le grand logis (parcelle 885) et le logis de l’est (parcelle 880). En l’absence de visite intérieure, la lecture de façade indique au centre un logis mixte regroupant sous une même toiture une pièce d’habitation éclairée par une fenêtre à grilles et des parties d’exploitation. Le gabarit de la porte de la salle est légèrement plus grand que celui de la pièce attenante sans feu, utilisée comme étable. A ce premier logis est adjoint vers l’ouest un autre logis, dont on ne sait pas s’il communiquait avec le logis de la partie centrale. Le logis de l’ouest contrairement à celui du centre avait une pièce chauffée à l’étage comme en témoigne les vestiges de la petite baie décorée d'une accolade. Les maçonneries en moellons de granite étaient recouvertes

d’un badigeon de chaux jusqu'à la corniche en pierre de taille des faluns.

Murs granite moellon
granite pierre de taille
falun pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré