Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, la Ville Es Cutte (Plouasne)

Dossier IA22017342 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Cette belle maison rurale récemment restaurée est caractéristique de l’architecture ancienne de ce secteur par son élévation extérieure, mais aussi par sa distribution à trois pièces au sol. Le volume de la salle, bien conservé, constitue un aménagement type avec sa grande cheminée monumentale particulièrement soignée et similaire à celle du logis de la Frulais en Saint-Maden daté de 1669. On retrouve également dans ces deux logis la présence dans la salle de niches hautes, placées dans le mur de refend à proximité de l’entrée. Ces dernières dont l’usage n’est pas encore totalement défini ont pu servir à abriter des oiseaux domestiques utilisés notamment dans la chasse au poing. Ces éléments ainsi que la présence à l’étage d’une ancienne chambre indiquent un logis de notable rural.

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouasne
Lieu-dit : la Ville es Cutte

Le cadastre de 1834 indique à cette période une partition du logis en deux propriétés. Ce dernier à l´origine à trois pièces au sol a été transformé à des périodes différentes ce que confirment en partie les dates et inscriptions qui portent les noms de familles locales. La première inscription est gravée sur le linteau de la fenêtre du rez-de-chaussée : D : I : GRISON 1575. La lecture est actuellement difficile car la pierre a été inversée. Il peut s´agir d´un remploi partiel du 16e siècle dans une construction majoritairement du 17e siècle, si on la compare au logis de la Frûlais sur la commune de Saint-Maden daté de 1669. L´habitation a été transformé au 18e siècle probablement lors du mariage du couple Torcé et Garnier comme semble l´indiquer la deuxième inscription partiellement lisible : 1739 P/ TORCE (...) GARNIER. L´aménagement intérieur, escalier de charpente et niche à volet de bois sont de cette période.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Secondaire : 16e siècle
Dates 1575, porte la date
1739, porte la date, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Grison
Personnalité : Torcé et Garnier

Le gros oeuvre construit en moellons de granite était à l´origine chaulé pour laisser apparaître les encadrements en pierre de taille de granite plus fin de Languédias et la corniche à modillons en pierre calcaire des faluns. Autrefois composé de trois pièces au sol, le logis a été divisé en deux propriétés. Il conserve toutefois le volume complet de la salle avec sa cheminée monumentale à linteau arrondi, son vaisselier mural assemblé avec une porte intérieure de communication. Au-dessus de celle-ci deux niches à oiseaux de compagnie ou de chasse ? ont été murées. Une photo prise avant restauration indique dans l´angle nord est de cette pièce un escalier droit de charpente selon un modèle courant à balustres plats qui menait à la chambre de l´étage et au grenier. Les murs intérieurs étaient chaulés de blanc en partie haute avec un soubassement teinté. Dans le mur gouttereau nord de la maison a été retrouvé par le propriétaire actuel une hache polie. Il n´est pas rare en effet d´en rencontrer dans les murs en guise de protection. La hache polie appelée pierre de foudre écarte l´orage et préserve ainsi l´homme et son bétail.

Murs granite
falun
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
États conservations bon état, restauré
Techniques sculpture
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20102211736NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor