Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, la Saisonnais (Plouasne)

Dossier IA22017321 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Cette belle maison rurale datée de 1617 constitue un modèle type de logis à trois pièces au sol. La présence de la chambre haute indique le logis d’un notable rural. Elle a été construite pour la famille Lesaige mentionnée dans les registres paroissiaux de Plouasne depuis la fin du 16e siècle. Son déclassement en dépendances lui a permis de conserver un bon état d’authenticité, hormis la présence d’une fenêtre moderne en rez-de-chaussée.

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouasne
Lieu-dit : la Saisonnais

Ferme datée par une inscription : P. LESAYGE 1617 : IHS : MAR (IA). Elle a été agrandie vers l´ouest au 19 e siècle, après 1834, date du cadastre ancien et déclassée en dépendance. En 1834 elle est également divisée en deux lots, chaque partie ayant son propre jardin.

Période(s) Principale : 1er quart 17e siècle
Dates 1617, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Lesayge P.

Ferme située au nord-est de la commune dans le village de la Saisonnais, à l´angle d´un carrefour menant à la ferme des Champs Thieubry. Proche de la chapelle de la Saisonnais, elle est aujourd´hui isolée car la plupart des bâtiments qui lui font face sur le cadastre de 1834 ont disparus. Orientée sud, elle est bâtie en moellons de granite et de schiste, hormis les encadrements des baies qui sont en pierre de taille de granite plus clair provenant des carrières voisines de Languédias. La présence d´un ancien enduit est perceptible sous le toit et forme un maigre bandeau blanchi à la chaux. Elle est composée de trois pièces au sol ayant chacune une distribution extérieure indépendante. Les portes géminées ont gardées leurs proportions d´origine, la plus grande possède deux motifs sculptés, une tête ou une boule sur son piédroit gauche et un objet qui peut-être identifié comme une canette de tissage sur un claveau. La salle, à l´ouest, a conservée sa cheminée d´origine et son vaisselier mural creusé dans le mur de refend. Elle communique avec une pièce centrale non chauffée, à usage probable de cellier ou d´étable. La troisième pièce, de l´est, ne possède pas de foyer, elle est éclairée par une fenêtre portant l´inscription de son commanditaire et la date de sa réalisation : P. LESAYGE 1617 : IHS : MAR (IA). Un escalier aujourd´hui détruit permettait l´accès à une unique chambre haute identifiable de l´extérieur par son appui de fenêtre godronné.

Murs granite
schiste
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon couvert
Typologies logis à fonctions multiples. Formule haute. A trois portes. Etage en partie habitable
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20102211721NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor