Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, La Minotais (Plouër-sur-Rance)

Dossier IA22132515 inclus dans Ecart de la Minotais (Plouër-sur-Rance) réalisé en 2015

Fiche

De la première période de construction, le 18e siècle, subsistent quelques vestiges dont une cheminée dans l’ancienne salle du-rez-de chaussée et quelques ouvertures en façade principale, le logis ayant été modifié dans la deuxième moitié du 19e siècle. Construite en granite du pays, la ferme est significative de l’architecture rurale des bords de Rance. La ferme conserve également ses anciennes dépendances : une étable et une écurie dans la cour devant, et une dépendance et un puits à l'arrière.

La ferme de la Minotais témoigne de transformations aux cours des siècles. Ses aménagements demeurent toutefois représentatifs de l’habitat de ce secteur et de l’évolution des modes de vie (adoption de nouvelles formes de baies, amélioration du confort par l’emploi de plus grandes ouvertures rectangulaires, pièces chauffées plus nombreuses).

Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouër-sur-Rance
Lieu-dit : La Minotais

Le logis principal date du 18e siècle. Ce dernier présente aujourd’hui un volume homogène qu’il n’avait pas à l’origine de sa construction. Il a été transformé par l'ajout et l'agrandissement d'ouvertures, et sa toiture unifiée dans la deuxième moitié du 19e siècle.

Période(s) Principale : 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 19e siècle

Orienté sud-ouest le logis est construit en moellons de granite, les portes et les baies sont en pierre de taille de granite. Le rez-de-chaussée comprend deux pièces à feu au sol, la salle, à l’est, possède une cheminée engagée en pierre qui date du 18e siècle, et la pièce à l'ouest une cheminée en marbre du 19e siècle. Le rez-de-chaussée est surmonté de deux étages de greniers. On accède à l'étage par un escalier en bois situé dans une cage d'escalier immédiatement à gauche de l'entrée. Une cloison en planches prolongeait la cage d'escalier et rejoignait la porte donnant sur le jardin à l'arrière, séparant ainsi les deux pièces.

Murs schiste moellon
granite pierre de taille
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée