Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme, Kertanguy (Pluméliau fusionnée en Pluméliau-Bieuzy en 2019)

Dossier IA56002939 réalisé en 2002

Fiche

Parties constituantes non étudiéesétable, puits
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonBaud - Baud
AdresseCommune : Pluméliau-Bieuzy
Lieu-dit : Pluméliau, Kertanguy
Cadastre : 1987 XW 46
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Pluméliau

La ferme est construite dans la 1ère moitié du 17e siècle. Elle est remaniée à plusieurs reprises : modification de la fenêtre du logis probablement en 1770, de la fenêtre de l'étable dans la 2e moitié du 19e siècle, changement de matériau de toiture à la fin du 20e siècle. En 1770, un nouveau logis est construit en prolongement du précédent pour Jacques le Dorce par M. Hamono, d'après les inscriptions portées. Un appentis postérieur est sans doute construit peu après 1770. Le puits situé devant le premier logis a disparu. Par rapport au cadastre ancien, le bâtiment situé à l'ouest de la cour a disparu de même que le four à pain.

Période(s)Principale : 1ère moitié 17e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : milieu 20e siècle
Dates1770, porte la date
Auteur(s)Auteur : Hamono M maçon signature
Personnalité : Le Dorce Jacques commanditaire attribution par source

La première ferme construite en pierre de taille (logis) et moellon (étable) de granite, appartient au type dit logis-étable à porte unique. Second logis en alignement à l'est en pierre de taille de granite (façade et pignon), à étage carré, à une pièce par niveau ; l'étage est aujourd'hui desservi par un escalier en bois droit situé dans l'appentis postérieur en pierre de taille : sur le plan cadastral ancien, une tour d'escalier postérieur dans le premier logis semblait assurer une double distribution. Les rampants du toit à pignon découvert portent une urne voilée. La souche de cheminée est sculptée d'une fleur. La toiture en ardoise est à lignolet. Puits circulaire en pierre de taille de granite à montants et traverse monolithes à boules disparu. Cellier charretterie en pierre de taille.

Mursgranite
pierre de taille
moellon
Toitciment en couverture, ardoise
Étages1 étage carré, comble à surcroît
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
pignon découvert
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier droit en charpente
Typologiesalignement, logis-étable à porte unique, logis à une pièce par étage, puits morbihannais
Techniquessculpture
Précision représentations

Les rampants du toit à pignon découvert portent une urne avec draperies et bouquet floral. La souche de cheminée est sculptée d'une fleur. Un décor floral orne le haut du mur gouttereau sous la corniche.

La structure de la ferme est identique à celle de plusieurs autres fermes de la commune (Pennaut par exemple) ; cependant, le nouveau logis de cette ferme est spécialement soigné : chaines d'angle à pilastres, décor de vases surmontant les crossettes des rampants. La distribution de ce logis est identique à celle de la maison 2 au Faouët ; cependant, on ne sait si l'escalier d'origine se trouvait au même endroit : le plan cadastral de 1828 montre une tour d'escalier située à la jonction des deux logis.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20055603806NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 493.