Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, Kericu (Kervignac)

Dossier IA56007661 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées puits
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Port-Louis
Adresse Commune : Kervignac
Lieu-dit : Kericu
Cadastre : 1837 E1 214 ; 2010 ZW 141

Sur le plan cadastral de 1837, cette ferme est la plus grande du hameau. Elle est construite en 1818, date portée sur le linteau de la fenêtre ouest au rez-de-chaussée. Elle remploie la porte d'entrée en accolade qui remonte au 16e siècle, ainsi probablement qu'une partie des pierres d'encadrement peut-être retaillées. La façade a été surélevée de quatre rangs de pierre au milieu ou dans la 2e moitié du 19e siècle, provoquant l'agrandissement des fenêtres de comble. La soue en prolongement, probablement l'ancienne étable, a été construite avant 1837, puis très remaniée au 20e siècle dans sa partie ouest. L'appentis postérieur est édifié après 1837, sans doute dans la 2e moitié du 19e siècle. L'ensemble était couvert de chaume, remplacé par de l'ardoise.

Période(s) Principale : 1er quart 19e siècle
Dates 1818, porte la date

La ferme qui était construite en un grand alignement regroupant logement et fonctions agricoles ne comporte plus aujourd'hui qu'un logis et une laiterie en alignement. Le logis est construit en moellon équarri très régulier de granite, avec élévation ordonnancée à trois travées. Il se compose d'une pièce à feu dans la pièce ouest du rez-de-chaussée, à linteau de bois et consoles en quart de rond, caratéristique du 19e siècle sur ce territoire ; un évier surmonté d'une armoire murale en plein cintre est placé près de la cheminée dans le mur gouttereau sud. La pièce est n'est pas chauffée. L'étage carré n'est qu'un grenier plafonné et surmonté d'un second grenier de comble. Une porte de communication dans le pignon relie la pièce ouest et l'étable en prolongement.

Le puits en pierre de taille avec épaisse margelle monolithe est orné de nombreuses sculptures en demi-relief : calice et ostensoir, tête humaine, pichet et verres.

Murs granite
moellon
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Escaliers
Typologies logis à deux pièces en rez-de-chaussée, double grenier, faux type ternaire
Techniques sculpture
Représentations calice ostensoir tête humaine pichet
Précision représentations

Eléments sculptés portés sur le puits : têtes, pichet et verre, calice et ostensoir.

La sélection est faite, malgré la disparition des parties agricoles, pour la qualité du logis très représentatif des logis de cette époque : mise en oeuvre soignée, remploi des matériaux anciens, ici la porte, structure récurrente à faux étage et faux type ternaire.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20095606338NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3 P 121.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. 3 P, cadastre. Kervignac. 3P 157 : Plan d'assemblage (1810-1852) 3 P 121 : Plan (1837) 3 P 1566 : Tableau indicatif des propriétaires des propriétés foncières et de leur contenance (1837) 3 P 1567-1572 : Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties (1843-1941).

    Archives départementales du Morbihan : 3P 121