Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme et puits de Coat Arzur (Ploubezre)

Dossier IA22132146 réalisé en 2014

Trois logis de ferme figurent sur le cadastre de 1826 au lieu dit Coat Arzur. En breton, Coat ou Koad signifie le bois.

Le logis le plus ancien est celui situé le plus au sud : sa façade principale est logiquement orientée vers le sud. L'un des linteaux de fenêtres porte le millésime "1725". La mise en œuvre en pierres de taille de granite, les linteaux droits des fenêtres ou encore les pignons découverts à rampants et crossettes saillantes sont caractéristiques de cette époque. Les portes - légèrement en arc brisé, à chanfrein en cavet, sont plus anciennes. Sur sa façade postérieure, une tour renferme un escalier rampe sur rampe. Les petites ouvertures - en arc segmentaire ou à linteau délardé en arc segmentaire, permettent de la placer dans la 2e moitié du 18e siècle. A l'intérieur subsiste le saloir mural éclairé par un petit jour. Le logis est accosté d'anciennes dépendances agricoles.

Orienté vers l'est, un second logis est datable de la deuxième moitié du 18e siècle ; une pierre porte un millésime (1768 : ?) et ce qui semble être un oiseau. Sa façade ouest a été modifiée dans la 2emoitié du 20e siècle.

Situé au milieu de la cour (derrière le logis principal), le puits à guérite et fronton triangulaire associé à des crossettes ornées est typique du Trégor. Il est construit en pierre de taille de granite. De chaque côté de l'accès au treuil se trouvait une tablette en granite permettant de poser le seau lors de son remplissage. Une grande auge (ici rapportée) permet d'abreuver les animaux : elle est alimentée par une goulotte de pierre passant à travers la maçonnerie. Ce puits porte l'inscription et le millésime suivant : "IHS / F.F.P. Y. LE / LOARER 1799", c'est à dire en latin "Iesus Hominum Salvator" ("Jésus,Sauveur des hommes"), "fait faire par Yves Le Loarer 1799".

Les Archives départementales des Côtes-d'Armor (consultées via le site internet Généarmor) font état de nombreux membres de la famille Le Loarer à Ploubezre au 18e siècle. Le dénommé Yves Le Loarer a épousé en 1779 Marie Yvonne Le Barzic en premier noce et en seconde noce, Marie Derrien, en 1805. Ce puits mérite d'être signalé pour la qualité deson architecture et son bon état de conservation.

De l'autre côté de la route se trouve Convenant Guillermic, un grand logis à cinq travées accompagné de dépendances (étables et grange) et d'un puits. Ce logis double a été construit en deux phases, dont l'une datée de 1848.

Dénominationsferme, logis, puits, dépendance
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Lannion
AdresseCommune : Ploubezre
Lieu-dit : Coat Arzur, Adresse : Cadastre :

Période(s)Principale : 17e siècle, 1er quart 18e siècle
Secondaire : 2e moitié 18e siècle
Dates1725, porte la date
Statut de la propriétépropriété privée
Protections