Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme et maison de maître de la Roseraie (Evran)

Dossier IA22017339 réalisé en 2010

Fiche

La ferme de la Roserais est un exemple significatif de l’organisation des fermes rurales riches de ce secteur. Jusqu’à la fin du 18e siècle le cultivateur propriétaire travaille, à la ferme, aidé par des employés agricoles qui logent sur place dans des logis secondaires qui sont attenants au logis principal. L’implantation et la composition du nouveau logis, construit vers 1834 pour Jeanne Marie Aribart et Charles Marie Sevoy, s’écartent des modèles anciens de maisons mixtes pour une demeure plus bourgeoise entre cour et jardin. Si la façade sur cour s’intègre à l’ensemble de la ferme, la façade sur jardin enduite à la chaux s’en détache et rappelle les petites Malouinières du Clos Poulet. Les deux pavillons du jardin détachés de part et d’autre des pignons abritaient respectivement un bûcher et des latrines et de l’autre côté une buanderie. La petite cour close de murs au pignon nord (actuellement recouverte) semblait indiquer l’emplacement des latrines accessibles par une porte aujourd’hui murée dans la cuisine. Enfin l’ensemble du décor, lambris et cheminées ainsi que la perspective sur le jardin traduisent un nouvel art de vivre et l’ascension sociale de cette famille rurale possédante.

Parties constituantes non étudiées logis, cour, jardin, enclos, dépendance
Dénominations ferme, maison
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Evran
Lieu-dit : la Roseraie

L´ancien logis de la ferme de la Roseraie, dont le linteau de porte est sculpté d´une inscription et d´une date : « P. ARIBART 1797 » nous éclaire sur l´origine de sa construction. Dans les registres de l´Etat civil Pierre Aribart est le fils de Charles Aribart et de Jeanne Primault qui habitent le lieu-dit proche de Bleuquen. Pierre avec son épouse Marie Pinault sont dits propriétaires. Leur fille Jeanne Marie Aribart se marie à Evran le 26 avril 1834 avec Charles Marie Sevoy, ingénieur des Ponts et Chaussés. Ce couple s´installe à la Roseraie et font construire une nouvelle maison dont le style s´apparente à cette datation ainsi que le décor intérieur. Charles Marie Sevoy devient maire d'Evran en 1838. Dans ce lieu en 1939 (communication orale) une fabrique de tissage s´est crée.

Période(s) Principale : 4e quart 18e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Dates 1797, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Aribart, propriétaire, commanditaire, signature

Le cadastre de 1845 nous précise l´organisation des bâtiments à cette période. L´ancien logis de la ferme est situé à l´arrière du nouveau logis, à l´extrémité d´un alignement de bâtiments. Ceux-ci sont composés d´un logis secondaire et de parties d´exploitation liées à des dépendances parallèles qui encadrent une cour rectangulaire encore maintenue en place. Le nouveau logis orienté est ouest avait sa propre entrée avec une allée ombragée par une série de chênes. L´habitation au centre d´une perspective était encadrée de deux pavillons non jointifs dont un seul est conservé. La façade principale, sur jardin, enduite traitée dans l´esprit de l´architecture néoclassique s´apparente à une série de petites malouinières (composition rythmique, soubassement, bandeau de séparation des étages et chaînage des angles en pierre de taille de granite). Les souches de cheminées également enduites étaient peintes d´un décor à la chaux imitant les encadrements en pierre de taille. L´ancien logis est composé de deux pièces au sol chauffées dont une avec escalier menant à une chambre à l´étage et à un vaste grenier. La mise en œuvre est caractéristique de l´architecture du territoire qui emploie de la pierre des faluns en association avec de la terre. Celle-ci était recouverte d´un enduit, dont les vestiges en place dans la partie haute de la façade principale témoignent d´un faux appareillage décoratif peint. Le nouveau logis de type ternaire (à trois travées) est double en profondeur. Le couloir central était dallé de schiste.

Murs falun
granite
moellon
pierre de taille
pierre de taille
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
Typologies logis à fonctions multiples, à deux pièces à feu au sol. Logis de type ternaire
États conservations inégal suivant les parties
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • A.D des Côtes d'Armor : extraits des registres d'Etat civil en ligne

    -Charles Aribart et Jeanne Primault

    -Pierre ARIBART (propriétaire) et Marie PINAULT.

    - -Fille Jeanne Marie ARIBART et Charles Marie SEVOY (mariage à Evran le 26 avril 1834)

    Acte de mariage de M. Charles Marie Sevoy ou (Leroy) âgé de 28 ans, né à Jugon département des Côtes du Nord, le deux du mois de frimaire l'an quatorze de la République, profession conducteur des ponts et chaussées demeurant à Plouguernevel département des Côtes du Nord, fils majeur de défunt Mr Jacques Victor Sevoy, propriétaire et de dame Louise Françoise Méheut de lorient, décédé veuve à Jugon, le 18 juillet mil huit cent vingt et un, profession de propriétaire d'une part

    et de 2° Melle Jeanne Marie Aribart, fille âgée de dix huit ans, née à Evran, département des Côtes du Nord, le vingt deux du mois de mai l'an mil huit cent quinze profession de propriétaire demeurant à Evran, département des Côtes du nord, fille mineure de défunts Mr Pierre Aribart, propriétaire et de Dame Marie Pinault, aussi propriétaire, décédé" veuve à Evran, le vingt cinq septembre mil huit cent vingt neuf d'autre part.

    Les contractants ont déclaré se prendre, savoir Mr Charles Marie Sevoy pour épouse Melle Jeanne Marie Aribart et Melle Jeanne Marie Aribart pour son époux Mr Charles Marie Sevoy

    En présence de Mr Jacques Victor Sevoy, âgé de trente deux ans, profession de propriétaire, demeurant à Lamballe département des Côtes du nord qui a déclaré être frère de l'époux,

    De Mr Henry Sevoy âgé de vinq cinq ans, profession de propriétaire demeurant à lamballe département des côtes du Nord, qui a déclaré être cousin germain de l'époux,

    de Mr Jean Pinault âgé de trente deux ans, profession de propriétaire demeurant au Motttay département des Côtes du Nord qui a déclaré être cousin germain de l'épouse

    Et de Jean Marie Fleury, âgé de vingt quatre ans, profession de secrétaire à la mairie d'Evran demeurant au bourg d'Evran qui a déclaré être ami des époux

    Après quoi, moi Pierre Yves Nicolas Buffé, officier de l'Etat Civil, ai prononcé, au nom de la Loi, que lesdits époux sont unis en Mariage et ont après lecture donnée du présent à haute voix, déclaré savoir signé.

  • Http://www.geneanet.org/genealogie/fr/aribart.html

    août 1782, à honorable garçon Pierre Aribart, fils de Charles Aribart et de feue Jeanne Primault. (Bleuquen - 1782).

  • 20102211536NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Côtes d'Armor : Registres paroissiaux de 1549 à 1792. Registres d'état civil de 1792 à 1906. (archives en ligne).

Bibliographie
  • Bulletins et mémoires de la Société d´émulation des Côtes-du-Nord-1909.