Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ferme de Kerroc'h ; ferme Danzanvilliers-Le Bozec (Ploubazlanec)

Dossier IA22010918 réalisé en 2008

Fiche

Appellationsferme Le Bozec
Parties constituantes non étudiéespuits, grange
Dénominationsferme
Aire d'étude et cantonBretagne - Paimpol
AdresseCommune : Ploubazlanec
Lieu-dit : Kerroc'h
Cadastre : 1980 AT 98

La ferme- manoir, appelée localement 'manoir de la Cloche' (en raison de la présence d'une cloche provenant de l'ancienne chapelle de la Trinité, 1749), est datée de la fin du 17ème siècle (1687). Ce bâtiment est associé au manoir dit le Bozec, daté de 1719. Ces demeures millésimées, avec celles de Boursoul Bras et de Boursoul Bihan, représentent le bâti le plus ancien de la commune. Cette ancienne ferme appartenait à l'origine à la famille Cornic et serait passée aux familles Michel et Maignou au cours du 17ème siècle. L'une des filles Michel, héritière à son tour du manoir et des autres biens, avait épousé Alphonse Le Bozec, petit fils du contre-amiral Pierre-Marie Le Bozec originaire de Bréhat (1769-1830). Une des cinq filles Le Bozec se maria ensuite à Maurice Danzanvilliers, originaire de Rennes. Après le décès récent de Maurice Dezanvilliers fils, la belle demeure familiale est aujourd'hui habitée par la soeur de ce dernier, Thérèse Le Bozec née en 1927, dernière descendante de la famille Le Bozec. La famille Le Bozec-Dezanvilliers possédait plusieurs fermes-manoirs sur la commune de Ploubazlanec et à Bréhat, dont le manoir de l'amiral Le Bozec à Kerroc'h. Cette demeure fut construite en 1719 par Cillart de la Villeneuve de Lanmodez (armoiries sur le portail). Le calvaire de 'Yves Cornic' à Kerroc'h, daté de 1715, était lié à cette famille.

Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Dates1687, porte la date

Cet ensemble rural avec habitation principale est situé dans une cour fermée. Le sol est en terre battue dans la salle à manger. Celle-ci est équipée d'un mobilier disposé en continu : lit clos, armoire, lits clos, horloge, buffet. La 2ème pièce, à usage de salon, comprend une cheminée datée du 19ème siècle. Le sol est en plancher. L'escalier a été refait au 19ème siècle. La cour est entièrement pavée, en pente douce. Elle est close près du pignon avec une porte cochère en plein cintre du 17ème siècle, moulurée d'un chanfrein. Celle-ci donne sur le chemin vicinal de Kerroc'h. La partie gauche de ce porche abrite une sorte de plateforme en pierre, surélevée, utilisée pour tuer, dépecer le cochon et préparer la charcuterie. Le bâtiment principal est de forme rectangulaire à pignon découvert, avec la façade principale exposée au Sud-Ouest. La date de 1687, sculptée sur le linteau de la fenêtre principale, permet de caractériser l'élévation de cette habitation. Sur le cartouche sculpté de cette porte, on peut lire l'insciption suivante : I. CORNIC et Fse MAIGNOV (Maignou). La façade présente des caractéristiques locales : façade ordonnée de travées, porte à traverse d'imposte (avec inscription de la date sur le linteau), fenêtres au rez-de-chaussée à linteaux échancrés et à barreaux, petites lucarnes, dont l'une abrite une cloche datée de 1649, corniche en granite. Le puits situé dans la cour, avec une couverture de forme conique, a une ouverture grillagée et une petite niche au-dessus. Il est associé à une pompe à eau plus récente.

Mursgranite
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan rectangulaire régulier
Couverturestoit à longs pans
États conservationsbon état
Techniquesmaçonnerie

Cet ensemble rural, de grande homogénéité architecturale, mérite d'être signalé et protégé pour son ancienneté.

Statut de la propriétépropriété d'une personne privée
Intérêt de l'œuvreà signaler

Références documentaires

Bibliographie
  • PAGES, Olivier. Croix et calvaires du Goëlo maritime. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1983.

    p. 67-69
Documents audio
  • LE BOZEC, Thérèse. Témoignage oral. Ploubazlanec, Kerroc'h : 20 novembre 2007.