Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme, actuellement hôtel de voyageurs, Kerniaven (Kervignac)

Dossier IA56007626 réalisé en 2009

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • puits
    • four à pain
    • étable

Dossiers de synthèse

Destinations hôtel de voyageurs
Parties constituantes non étudiées puits, four à pain, étable
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Port-Louis
Adresse Commune : Kervignac
Lieu-dit : Kerniaven

La position isolée de la ferme de Kerniaven montre vraisemblablement une reconstruction sur le lieu d'une ancienne métairie signalée dans un inventaire après-décès de 1727. La ferme est construite entre 1835 et 1840, dates portées sur la façade sud ; elle remploie à l'ouest une fenêtre (devenue porte lors de la transformation du bâtiment en hôtel) du 17e siècle ainsi que la porte centrale de la même époque. A l'exception du four à pain au sud, en ruines, les dépendances figurant sur le plan cadastral de 1937 ont disparu. La dépendance construite au sud-est pourrait dater de la transformation de la ferme en hôtel (4e quart du 20e siècle), en remployant cependant des pierres anciennes : sa disposition parallèle à la ferme est inhabituelle et la pente de sa toiture peu compatible avec une couverture de chaume.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle
Dates 1835, porte la date
1840, porte la date

La ferme de Kerrniaven est isolée au nord du chemin conduisant de Saint-Efflam à Penquesten. Elle est composé d'un alignement regroupant deux logis de taille inégale séparés par une ancienne étable. A l'est, le logis montre une disposition inhabituelle, la salle étant éclairée de deux fenêtres, commme à Lezevry à Plouhinec. L'évier mural est placé près de la cheminée, à proximité de la seconde fenêtre ; une niche à chien est adossée à la façade près de la porte. A l'ouest, un second logis plus petit est également équipé d'un évier mural près de l'ancienne fenêtre devenue porte. Entre les deux était sans doute l'étable, dont la porte en anse de panier occupe curieusement le centre de la composition. Dans le souci d'équilibrer la façade, on a ajouté une fausse souche de cheminée à l'extrémité est. Une porte haute devenue fenêtre donnait accès au faux-étage carré à usage de grenier. Le puits en moellon est placé devant le logis est. Le bâtiment du four à pain, éloigné du logis, en moellon est en ruines, bien que le cul de four et la cheminée demeure.

Murs granite
moellon
Toit roseau
Étages 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Typologies alignement, logis à fonctions multiples juxtaposées, évier

Ferme concertée et homogène en alignement, disposition dont peu d'exemples sont conservés sur la Ria. Le phénomène du faux-étage carré est par contre très utilisé dans les communes de l'ouest de la ria.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20095606330NUCB : Archives départementales du Morbihan, 3 P 121.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. Série B. B2915. 1721-1726. Inventaire et vente de meubles après-décès : au Moustoir, à Kerdren, à Kersech et à Kervégan en Locoal-Hennebont. À Locmaria, à Kerginio, à Kerpot, à Kericu, à Légevin, et au Magouero en Nostang ; à Kernaven, à Lojean, à Lotuen, au lieu noble de Kermassonnet, à Keremhouarne, au Moustoir, aux maisons nobles du Parco et de Kerballay, à Kercaradec, au Hinguaire, au Manétro et à Kergunay, paroisse de Kervignac. (non dépouillé).

  • A. D. Morbihan. 3 P, cadastre. Kervignac. 3P 157 : Plan d'assemblage (1810-1852) 3 P 121 : Plan (1837) 3 P 1566 : Tableau indicatif des propriétaires des propriétés foncières et de leur contenance (1837) 3 P 1567-1572 : Matrices des propriétés foncières bâties et non bâties (1843-1941).

    Archives départementales du Morbihan : 3P 121