Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ferme 1 dite anciennement le Domaine, Tellé (Pont-Péan)

Dossier IA35047754 inclus dans Écart, Tellé (Pont-Péan) réalisé en 2008

Fiche

Parties constituantes non étudiées dépendance, puits, four à pain, pressoir
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Ille-et-Vilaine - Bruz
Adresse Commune : Pont-Péan
Lieu-dit : Tellé

'Paul Banéat mentionne en ce lieu un ancien manoir. Il avait nous dit-il un droit de haute justice. On y cultivait la vigne au 15e siècle. Après avoir appartenu à Jeanne de Corcé, il passa par succession en 1415 aux Baudouin seigneurs du Vertbuisson, par alliance en 1453 aux de la Touche et fut vendu en 1571 aux de Téhillac seigneurs de Bréquigny. Les seigneurs de Bréquiny le possédaient encore en 1789. Les fourches patibulaires de la seigneurie de Fontenay en Chartres-de-Bretagne se dressaient sur la Lande de Teslé. Que reste t-il de ce manoir aujourd’hui ? Les bâtiments en place semblent être ceux de la métairie du manoir. Ils ont été transformés au 18e siècle. La salle Est possédait une cheminée datée de 1777. Les cadastres de 1812 et de 1843 témoignent de la division du fonds en trois parties puis en deux parties. Le logis étant toujours composé de trois pièces principales qui étaient selon le propriétaire actuel toutes des pièces avec cheminée. Une aile arrière située entre les deux premières pièces est mentionnée sur le cadastre de 1812, mais le collage du gros oeuvre sur le mur gouttereau arrière rend compte d’un aménagement postérieur au bâti initial.La lecture actuelle de l’édifice rend compte d’un logis double accolé d’un logis supplémentaire à pièce unique. Les étables vues lors de l’enquête de 1974 étaient quant à elles plus anciennes et pouvaient remonter au 17e siècle. Il s’agissait d’un ancien logis déclassé en dépendances. De nouvelles parties agricoles en bauge sont construites dans le courant du 19e siècle, ainsi qu’un four à pain.A noter également l’appellation ancienne le Domaine visible sur les anciens cadastres.

Période(s) Principale : 17e siècle , (détruit)
Principale : 4e quart 18e siècle
Dates 1777, porte la date

Orientation sud. Alignement de deux logis dont un logis double. Le gros oeuvre est en schiste, tandis que pour les parties agricoles la terre constitue le matériau principal. La salle Est, d'un volume de 50 m 2 était chauffée par une grande cheminée disparue qui portait la date de 1777. Comme pour la plupart des salles repérées, se situe face à l'entrée un grand vaisselier mural en dalles de schiste. Deux poutres de tailles importantes traversent le logis mais ne sont pas équarries. Cette disposition était similaire dans la pièce centrale, selon le propriétaire actuel. Une porte arrière menait toutefois à un espace qui a été aménagé en cellier, laiterie. La troisième pièce à feu (non vue) a été aménagée depuis en chambre. Un puits circulaire est situé proche de cette première entrée. A la suite de cet alignement un pressoir est adjoint ainsi qu'un vaste cellier sur l'ensemble des murs gouttereaux arrière.

Murs schiste
terre
moellon
Toit ardoise
États conservations état moyen
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20083507203NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20083507119NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929, t.4, p.374-382.