Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Faubourg de la Madeleine (Lanvallay)

Dossier IA22132300 réalisé en 2013

Fiche

La métamorphose d’un faubourg

Le port est l'une des attractions de Dinan/Lanvallay. La Rance encaissée à cet endroit, traversée par un pont et un viaduc, est un lieu de toute beauté. On y ressent à la fois le poids de l'histoire et les échanges commerciaux fructueux. Ce lieu d'intenses activités a cependant beaucoup évolué depuis sa fondation monastique, à la fin du 11e siècle.

Le "bourg des Moines"

La Rance n'a jamais été une frontière. Autour du pont de Dinan, les faubourgs du Jerzual (côté Dinan) et de la Magdeleine (côté Lanvallay) fonctionnaient ensemble. A l' origine, ces deux quartiers sont issus d'une même fondation monastique. Au pied de Dinan, « le prieuré du Pont » est établi vers 1070 sur la rive droite, dans un méandre de la Rance, par Geoffroy de Dinan au bénéfice de l'abbaye de Saint Florent de Saumur. Il lui fait don d'un pré et de bénéfices prélevés sur les péages arrivant par terre ou par mer.

Le frère de Geoffroy, Rivallon de Lanvallay, concède quant lui des vignes et quelques champs pour y construire une église puis une agglomération. L'église prieurale dédiée à dédiée à Marie Madeleine, Saint-Florent et Saint-Gilles n'existe plus. Seuls quelques bâtiments de service subsistent. La vue du faubourg prise du haut des remparts de Dinan a proximité du jardin anglais permet cependant de révéler le lieu initial d’implantation, entre la rue du Four et la rue de l’Abbaye.

Le port

Au 17e siècle, le port de Dinan était un point de ralliement de la partie sud de la Bretagne dans ses relations avec Saint-Malo, l’un des premiers ports français. Soumise aux marées, la navigation sur la Rance était difficile. Des gabarres, bateaux à fond plat, d'une dizaine de mètres, mais aussi des bateaux de mer transportaient du bois, des pierres, des draps et autres denrées produits sur place ou dans l’arrière pays. En 1754, les Etats de Bretagne, pour faciliter la navigation et l’accostage dégagèrent une somme importante pour la construction du quai Tallard. En conséquence, plusieurs bâtiments, baignant dans les eaux de la Rance seront détruits. Une trentaine d'années plus tard, pour faciliter la navigation de nouveaux aménagements seront projetés et le petit moulin du pont sera détruit en 1829.

Les maisons de riches négociants et marchands se distinguent par leurs entrepôts en rez-de-chaussée, dont les larges portes évoquent des stockages importants. Sur les rives du port s’installeront également, dans la première moitié du 19e siècle, des tanneries de cuirs et des manufactures de toile, comme l’entreprise familiale Duchemin.

Enfin parmi les grandes réalisations du milieu 19e siècle, le viaduc est une œuvre colossale de 49,15m réalisée par l'ingénieur Fessard. Il facilitera les échanges entre les deux plateaux et sera à l’initiative du développement du bourg neuf de Lanvallay.

Dénominations faubourg
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Lanvallay
Lieu-dit : Madeleine (la)
Adresse Commune : Lanvallay
Lieu-dit : Madeleine (la)
Période(s) Principale : Moyen Age, Temps modernes, Epoque contemporaine

Annexes

  • Notice "Journées du Patrimoine 2015"

Références documentaires

Bibliographie
  • LE CORE Yvon. Le quartier de la Madeleine sous l'Ancien Régime. Le pays de Dinan, 1999, p.327

Liens web