Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble fortifié de la pointe du Toulinguet (Camaret-sur-Mer)

Dossier IA29005088 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Dénominationsensemble fortifié
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
AdresseCommune : Camaret-sur-Mer
Lieu-dit : Pointe du Toulinguet
Cadastre : 1831 A ; 2001 CM 0002

Le site est occupé dès le néolithique, comme l'atteste la présence d'un camp barré, puis fortifié par Vauban, vers 1695, dont seuls quelques rares vestiges, nous sont parvenus. En 1812, sous Napoléon 1er, une tour carrée est édifiée. Dans la seconde moitié du 19e siècle, de nouvelles constructions sont effectuées : en 1848, un phare est érigé ainsi qu'un feu sur la Parquette, réalisé entre 1874 et 1880, puis reconstruit vers 1916. Des batteries de gros calibres sont installées et un mur d´enceinte est érigé en 1893. Une porte monumentale datant de la fin du 19e siècle, permet d’accéder au site. En 1952, un sémaphore est construit.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle

Située dans la partie la plus occidentale de la presqu'île de Crozon, la pointe du Toulinguet culmine à une soixantaine de mètres d'altitude offrant une vue privilégiée sur la mer et l'entrée du goulet. Propriété de la Marine Nationale, son accès est limité à l'est par un long mur d'enceinte courant de part et d'autre d'une tour carrée. Derrière cette muraille, quatre batteries ont été érigées. Elles précèdent le sémaphore, au devant duquel fut construit un phare. Les vestiges de la batterie basse, composée de six canons et réalisée par Vauban, se trouvent quant à eux, à l'extrémité occidentale de la pointe.

Mursgrès
brique
schiste
granite
kersantite
moellon
pierre de taille
États conservationsinégal suivant les parties

Outre la qualité environnementale de la pointe du Toulinguet, ce site par la coexistence de ses nombreux édifices, offre un panorama condensé de l'histoire militaire de Camaret.

Statut de la propriétépropriété de l'Etat
Protectionsclassé MH, 2013/04/25

Annexes

  • Voir enquête thématique régionale (fortifications littorales) - Guillaume Lecuillier. Tour-modèle n° 3, année "1813" et mur défensif, année "1884" , 2002.

    Voir enquête thématique régionale (fortifications littorales) - Guillaume Lecuillier. Batteries (4 canons de 24 cm modèle 1876, 4 canons de 19 cm modèle 1875 -1876, 4 canons de G de 95 mm , 2004.

    Voir aussi thématique régionale (recensement du patrimoine maritime). Marie Guillaume. Feu dite tourelle de la Parquette, 2006.

    Voir aussi thématique régionale (recensement du patrimoine maritime). Galifo Agnès. Ouvrages fortifiés de la pointe du Toulinguet, 2006.

    Voir aussi thématique régionale (recensement du patrimoine maritime). Galifo Agnès. Phare du Toulinguet, 2006.

    Voir aussi thématique régionale (recensement du patrimoine maritime). Galifo Agnès. Sémaphore du Toulinguet, 2006.

  • 20102911589NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 25.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 25. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1831.

Bibliographie
  • CHAURIS Louis.La trilogie du Toulinguet, fortifications, phare, sémaphore. Dans Avel Gornog, n° 11, juillet 2003.

    p. 40-45
  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1.

    p. 316

Liens web