Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble fortifié de Bilvidic et Penn ar C'hleguer (Île-de-Batz)

Dossier IA29001372 inclus dans Ensemble fortifié (Mo 100a, 100b-107) (Île-de-Batz) réalisé en 2002

Fiche

"Devis pour l´établissement et la construction de deux batteries, de deux magasins à poudre, d´un corps de garde situé entre ces deux batteries, d´un chemin de communication d´une batterie à l´autre en passant par le corps de garde sur le terrain du séminaire de Saint-Pol-de-Léon en 1780-1783" (Archives Départementales d'Ille-et-Vilaine, Série C).

Chapitre 1, Batterie de Parc C´hleguer

Article 1er

"Cette batterie en demi cercle de huit toises de diamètre (environ 15 mètres) est située au sud-est de l´île de Batz et dans sa pointe orientale ; elle bat vers couchant une petite anse ou golfe dont elle n´est éloignée que de 14 toises mesurées du centre du demi cercle ; elle domine la passe au midi et n´est distante du rivage que de 19 toises à compter du mur extérieur du revêtement de la dite batterie à l´est nord-est et à 19 toises de cette batterie est un magasin à poudre. En conséquence, la clôture à faire au nord de cet ouvrage s´étendra du couchant au levant dans 48 toises de longueur, en passant à 4 toises au nord et parallèlement au magasin à poudre et finira à l´ancien fossé du champ dit Parc ar C´hleguer et du nord au sud 45 toises ce qui donne une superficie de 2160 toises carrées".

Article 2, Corps de garde de la Grande Roche

"Ce corps de garde est à 135 toises (environ 250 mètres) de distance nord nord-est de la batterie de Parc C´hleguer. Le chemin pour y conduire à travers le champ de Parc C´hleguer et autres sur 5 toises de largeur compris l´emplacement du fossé prend 675 toises de superficie. On fera une esplanade en cercle au pourtour de ce corps de garde ayant 40 toises de diamètres dont le centre sera au milieu du corps de garde, ce fait une superficie de 1600 toises".

Article 3, Chemin du corps de garde à la batterie de Bilvidic

"Ce chemin a depuis le corps de garde jusqu´à la batterie de Bilvidic qui est au nord-est d´icelui. Et en côtoyant une partie du rivage de la mer et en entrant à gauche dans les terres à cause de différentes coupures de terres 297 toises courantes de longueur lesquelles sur 5 toises de largeur compris le fond des fossés pour la clôture des terre font une quantité de 1485 toises superficielles".

Article 4, Batterie et magasin à poudre de Bilvidic

"Cette batterie à 297 toises (500 mètres) nord-est du corps de garde de la Grande Roche est à 8 toises de distance du bord de la mer en mesurant dans le nord-est, toute la langue de terre qui forme une courbe irrégulière depuis le sud-est jusqu´au nord-ouest en tournant par le levant doit être laissée pour le service de la dite batterie et être close vers le sud-ouest par une ligne droite qui ira d´un rivage à l´autre de la mer, passera à 6,5 toises de l´encoignure ouest et sud du magasin à poudre et ira jusqu´au rivage méridional sur l´alignement du corps de garde de Sainte-Barbe de Roscoff. Cette ligne aura 49 toises de longueur sur une largeur réduite de 18 toises ce qui donne une superficie de 864 toises.

Total du terrain des batteries, corps de garde, magasins à poudre et chemins de communication : 6784 toises de superficie".

Chapitre 2, Fossés à faire pour la clôture des terres

Article 1er

"Le fossé au nord de la batterie de Parc C´hleguer à de longueur, déduction faite de l´ouverture du chemin qui y aboutira 43 toises courantes".

Article 2

"Le chemin depuis ce fossé jusqu´à l´esplanade du corps de garde de la Grande Roche est de 115 toises courantes de longueur et pour les deux cotés 130 toises".

Article 3

"L´esplanade au pourtour du corps de garde de la Grande Roche à 116 toises de circonférence, déduction de l´ouverture des deux chemins qui y aboutiront".

Article 4

"Le chemin depuis la (illisible) de l´esplanade jusqu´à la ligne de clôture du terrain désigné ci-dessus pour le service de la batterie de Bilvidic est de 255 toises de longueur et pour les deux côtés ci 510 toises".

Article 5 "La ligne de clôture de la batterie de Bilvidic d´un rivage à l´autre à distraction faîte de la largeur du chemin qui vient y déboucher 44 toises".

Chapitre 3, Estimation des objets ci-dessus

Article 1

"Les 6784 toises superficielles font 5 toises superficielles font 5 journaux et 3/10, lesquels à 15 livres le journal prix réduit font une somme de 79 livres 10 sols de revenu annuel, produisant au principal une somme de 1590 livres.

Trois années de non jouissance à raison de 79 livres 10 sols, 228 livres 10 sols.

Plus le quart de la valeur du fond pour indemnité et collocation des deniers en fond de terres pour le remplacement des dits biens de terres pour le remplacement des dits biens en nature 397 livres 10 sols ci.

Total de l´estimation du fond du terrain et non jouissance de trois années ci : 2216 livres".

Article 2

"Outre les trois années de non jouissance des terrains compris sous les dites fortifications et chemins y aboutissant les fermiers n´ont pu labourer ni ensemencer le dit Parc C´hleguer affermé 27 livres et dont la moitié est compris sous le fond et issue de la batterie des dits nom dont il reste encore une moitié faisant 13 livres 10 sols par années à porter en dédommagement faisant en total 40 livres 10 sols pour les trois années échues à la Saint-Michel dernière".

Article 3

"Plus au terrain du champ, terre chaude, dit le Grand Couvessant [ ? ], le Grand Relâche et le Parc ar Priou, nous avons aperçu plusieurs brèches et ruptures de fossés que le dit Supérieur du séminaire nous a dit avoir été faîte par les soldats pour le passage des canons, affûts, poudres et boulets, lequel passage et service a été si continuels depuis 1780 jusqu´au désarmement des batteries exécuté au mois de juillet derniers, que les fermiers nommés Jean Farus [?], Jean Morel et Yves Le Bihan, que nous avons mandé sur les lieux, nous ont assuré, n´avoir pu labourer ni ensemencer les dites terres depuis le commencement de la construction de ces ouvrages pourquoi ils demandent au dit séminaire une diminution de 90 livres par an et pour les trois années 270 livres".

Article 4, Réparations des anciens fossés des champs

"Les fossés au pourtour de Parc C´hleguer, le Grand Couvessant, [ ? ] le Grand Relâche et Parc Priou dont les revêtements en pierre ont été pris en partie pour construire le revêtement des batteries coûteront à réparer une somme de 54 livres. Total 364 livres".

Article 5, "Fossés à construire à neuf pour les clôtures

Ces fossés ont 943 toises courantes de longueur, que nous avons estimé à cause des difficultés du transport des pierres du peu de ténacité des terres qui sont sablonneuses, à raison de 2 livres la toise courante une somme de 1886 livres".

Récapitulation

"Le fonds du terrain et non jouissance de 3 toises années : 2216 livres.

Non jouissance des champs autres que ceux compris sous les batteries et chemins et réparations des fossés : 364 livres.

Nouveaux fossés à construire à neuf pour les clôtures des terres coupées par les chemins : 1886 livres.

Total de la dite estimation : 4466 livres.

Au moyen de la dite somme de 4466 livres ci-dessus qui sera payé par le Roi au séminaire de Saint-Paul-de-Léon [Saint-Pol-de-Léon], les dits séminaristes tiendront le Roi quitte des fonds et non jouissances passées et futures du terrain et feront à leur frais tous les fossés et clôtures nécessaires pour encerner [clôre] leurs champs de manière qu´en aucun cas et sous quelque prétexte que ce soit, ils ne pourront demander à sa majesté aucun dédommagement ni indemnité pour raison des dits terrain et clôtures à moins que par la suite le besoin du service du Roi n´exigea de plus grand emplacement fait et fini de rapporter à Saint-Paul-de-Léon le sixième jour de novembre dite années ayant passé et employé la journée d´hier à prendre les notes et mesures nécessaires sur les lieux et avons signé sur la minute Jacques Le Gall qui a marqué sous sceau reçu".

Parties constituantes non étudiéesbatterie, corps de garde, blockhaus, ensemble fortifié
Dénominationsensemble fortifié
Aire d'étude et cantonBretagne Nord
AdresseCommune : Île-de-Batz
Lieu-dit : Est
Période(s)Principale : 18e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1780, daté par source
1781, daté par source
1782, daté par source
1783, daté par source
États conservationsdétruit, vestiges, restauré
Statut de la propriétépropriété publique
Intérêt de l'œuvrevestiges de guerre, à signaler
(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume