Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble de maisons, Grinec (Plounéour-Ménez)

Dossier IA29002977 réalisé en 2007

Fiche

Genrede négociant
Parties constituantes non étudiéescour, communs
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonParc Naturel Régional d'Armorique - Saint-Thégonnec
AdresseCommune : Plounéour-Ménez
Lieu-dit : Grinec
Cadastre : 1837 L 2

Ensemble composé de trois logis proches les uns dans les autres et construits respectivement en 1710, 1819 et 1834. La configuration est identique à celle figurant sur le cadastre de 1837. La grange ouest porte la date de 1804. Les communs est portent la date de 1849 ainsi que le nom du bâtisseur, F. Guyot. Le logis 1 (1710), le plus important, semble être celle d'un ancien fabriquant-marchand de toiles.

Période(s)Principale : 1er quart 17e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates1710, porte la date
1819, daté par source
1834, daté par source
1849, daté par source
Auteur(s)Personnalité : Guyot F. commanditaire attribution par source

Logis 1 (1710) : à deux escaliers extérieurs couverts, salle et pièce à tisser (?) au rez-de-chaussée. Logis 2 et logis 3 à avancée (étage, bâtière).

Mursgranite
moellon
Toitardoise
Étages1 étage carré
Escaliers
escalier droit en maçonnerie
Typologiesmaison à avancée (étage, toit en bâtière), 2 escaliers extérieur
États conservationsremanié, restauré
Techniquessculpture
Précision représentations

Croix gravée sur le linteau des communs est.

La proximité de plusieurs logis importants bâtis entre le début du 18e et le début du 19e siècle et surtout les caractéristiques architecturales d'une maison d'un fabriquant-marchand de toiles, peut-être l'habitat de deux familles apparentées et rassemblant sous le même toit plusieurs fonctions (demeure, lieu de travail), méritent d'être signalées.

Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20052904474NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 203.

Références documentaires

Bibliographie
  • OLIER, Ernest et Yvonne. La maison de tisserand à porche extérieur surélevé dans le Haut-Léon au XVIIe siècle. Dans : Bulletin de la Société Archéologique du Finistère, t. CIX, 1981.

    p. 298