Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de maisons en alignement, Launay-Cramoux (Plouasne)

Dossier IA22017326 réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

L’histoire des maisons rurales est souvent une histoire compliquée issue des multiples transformations d’usage dans le temps et de divisions. Ce logis qui conserve de beaux éléments sculptés du 16e siècle (porte plein cintre avec archivolte, fenêtres avec encadrement ou appui sculpté, cheminées) a été modifié à plusieurs reprises, comme le signale, dans la partie est, la date de 1789 gravée sur le linteau de la porte haute et sur la souche de cheminée. Les chambres de l’étage ont été transformées depuis fort longtemps en greniers et il est probable que l’une des cheminées ait été descendu au rez-de-chaussée, la cheminée avec les consoles sculptées de têtes semble avoir été remontée. Ce logis dont la partie centrale a été réhabilité avec soin conserve tous « ses stigmates » du passé, les remplois de belles pierres sculptées, la trace des anciennes ouvertures et distributions, la salle avec sa grande cheminée monumentale communiquait avec une autre pièce vers l’est qui fait actuellement partie de la propriété voisine.

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Plouasne
Lieu-dit : Launay-Cramoux

Il est possible que le toponyme de Launay Cramoux provienne des noms des familles Launay et Cramou mentionnées à Plouasne depuis le 16e siècle. Le journal de François Grignart mentionne dans sa généalogie que son père Jean Grignart IV, du nom, seigneur de Champsavoy et de la Motte Cramou a épousé en 1551, Mathurine de Cramou, fille unique et principale héritière de Guy de Cramou et d´Honorée de Vaumoise. Il précise que la famille de Cramou est citée dans toute l´histoire de la Bretagne, et a passé au nombre des nobles, possédant la terre de la Motte Cramou, dans la paroisse de Pleudihen, évêché de Dol, à la Réformation de 1513, suivant un extrait de la chambre des comptes. Plusieurs écus aux armoiries effacées sont sculptés sur les linteaux des cheminées des logis de Launay-Cramoux et en façade au-dessus de la porte de la partie centrale, dans un médaillon entouré d´une cordelière. L´ensemble des logis est datable du 16e siècle avec des transformations au 18e siècle (1789, date portée) et au 19e siècle. Le cadastre de 1834 fait apparaître un morcellement en 4 lots à cette période ayant chacun des jardins privatifs.

Période(s) Principale : 16e siècle
Dates 1789, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Cramou de

Ensemble de logis divisé actuellement en trois propriétés. Les façades sont orientées sud-est. Le gros oeuvre est majoritairement constitué de moellons de granite de provenance diverses avec quelques blocs de calcaire coquillier. Les ouvertures les plus anciennes sont en pierre de taille de granite, les linteaux bois indiquent des transformations postérieures. Comme pour la plupart des logis ruraux chaque pièce possède sa distribution vers l´extérieur. Le premier logis à l´ouest est composé d´une pièce unique à feu surmontée d´un grenier qui a pu servir à l´origine de chambre (intérieur non vu). Le deuxième logis qui forme actuellement la partie centrale de l´alignement présente deux pièces en rez-de-chaussée avec greniers au-dessus (transformés depuis en étage habitable), la première pièce est sans feu tandis que l´autre, la salle est chauffée d´une cheminée monumentale (plus de 2,10m de foyer), lui fait face un vaisselier mural. Cette pièce conduit par une porte actuellement obturée au troisième logis mitoyen. Ce dernier est composé de deux pièces à feu, dont les cheminées sont sculptées d´un écu pour l´une et pour l´autre de deux têtes en consoles. Ces deux cheminées sont d´un gabarit plus petit que la cheminée de la salle. L´étage est composé de greniers accessibles par deux portes hautes, une chambre à pu à l´origine s´y tenir comme le signale la présence de la fenêtre avec son appui sculpté.

Murs granite
falun
moellon
pierre de taille
appareil mixte
Toit ardoise
Étages 1 étage carré
États conservations bon état, restauré
Techniques sculpture
Précision représentations

Cordelière festonnée avec un décor de boules, écus aux armes non identifiées, consoles sculptés de têtes, l´une souriante et l´autre triste.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20102211711NUC : Archives départementales des Côtes-d'Armor