Logo ={0} - Retour à l'accueil

Ensemble commémoratif : stèle de Bilfot, Pointe de Bilfot (Plouézec)

Dossier IA22001202 inclus dans Architecture littorale (Plouézec) réalisé en 2002

Fiche

Dossiers de synthèse

AppellationsStèle de Bilfot
Dénominationsensemble commémoratif
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Paimpol
AdresseCommune : Plouézec
Lieu-dit : Pointe de Bilfot
Cadastre : B1

L'opération Fahrenheit : Dans la nuit du 11 au 12 novembre 1942, la vedette rapide MTB 344 de la Royal Navy va transporter et débarquer vers la pointe de Bilfot un commando de onze hommes, avec pour mission de détruire la station sémaphore et de faire des prisonniers afin de créer le trouble et de harceler les troupes d'occupation allemandes. L'attaque eut lieu le 12 novembre à 3 h 10. Les commandos investirent le périmètre de la station et tuèrent l'une des sentinelles, blessant les trois autres soldats allemands. Les Anglais de la "Small scale raiding force" et du commando n° 12 ne purent pas ramener de prisonnier, mais ne déplorèrent aucune perte. L'opération aurait été impossible à mener sans les informations fournies par un résistant Claude Robinet du Réseau 31 (appelée "la bande à Sidonie"), qui avait volé dans le sémaphore le plan de défense des Allemands, qu'il était allé lui-même porte à Londres, en embarquant à bord de la vedette "Korrigane". Un télégramme adressé à Churchill témoignera de la réussite de l'opération Fahrenheit, qui entrera ainsi dans l'histoire de la Seconde Guerre mondiale. Pour commémorer ces évènements, qui seraient restés dans l'ombre, sans les recherches historiques et la publication associée de Michel Guillou, une stèle en granite, réalisée par le sculpteur Bernard Tanguy, est érigée et inaugurée le 8 novembre 1992, en présence des autorités locales, de Charles Josselin, secrétaire d'Etat à la Mer, d'une délégation de l'ambassade de Grande-Bretagne, des membres du commando et des associations patriotiques. Le mémoire de l'aviateur Stephan Le Lieutenant Stephan, dit "Bene" pour ses proches, aux commandes d'un Spitfire du 313° escadron tchèque de la RAF, escortait une formation de forteresses volantes se dirigeant vers la gare de Rennes, lorsqu'il fatalement touché par un chasseur allemand Focke-Wulf 190, à quelques 800 m d'altitude, le 8 mars 1943. Son camarade, le Capitaine Muzika, le suivit dans sa chute et signala dans son rapport que Stephan semblait avoir l'appareil en main, jusqu'à ce qu'il perde en vue dans la brume de chaleur. A ce moment, semble-t-il, le ou un autre Focke-Wulf aurait achevé le Spitfire. La grande marée étant basse et le temps au beau fixe, de nombreuses personnes se trouvaient sur l'estran pratiquant la pêche à pied et constatèrent la chute de l'avion au pied de la falaise. La garnison allemande porta la dépouille du pilote dans une maison de Port Lazo. Le corps fut ensuite transporté à Saint-Brieuc où il fut inhumé. Son corps repose désormais au carré militaire du cimetière de l'Ouest à Saint-Brieuc. Le Lieutenant Stephan était pendant la guerre, membre du corps tchèque de la Royal Air Force. Il faisait partie d'une formation de 67 forteresses volant B 17 auxquels s'étaient ajoutés quatre escadrons de chasseurs Spitfire. Une plaque en mémoire de Flight Lieutenant Stephan a été scellée au monument commémoratif principal le 15 août 2000, lors d'une cérémonie officielle, en présence du colonel tchèque Josinsky et du général néo-zélandais Ottaway et le squadron leader J. Dickson de la Royal Air Force.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1992, daté par source
Auteur(s)Auteur : Tanguy Bernard sculpteur attribution par source

Le monument principal se présente comme une dague ou une flamme dressée vers le ciel, sculptée dans un bloc de granite rose de Ploumanach. La pierre est brute et seule une petite partie rectangulaire a été polie sur la face antèrieure, où l'artiste a gravé l'insigne du commando anglais : deux obus et un fusil surmonté d'un aigle. Sur le socle de même granite, on peut lire un bref résumé de l'opération sur la façade polie. La stèle pèse un peu plus d'une tonne. Une plaque en granite a été scellée devant la stèle.

Mursgranite
Mesuresh : 250.0
la : 80.0
pr : 30.0
Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Bibliographie
  • GUILLOU, Michel. Opération « Farenheit ». Lannion : Aerhdgm, 1994.

Documents audio
  • PRIGENT, Guy. Enregistrement de Le Floch Louis. Plouézec : Le Floch Louis, 2002.