Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Enclos paroissial et église Saint-Pierre, Saint-Paul et Sainte-Geneviève (Argol)

Dossier IA29005027 réalisé en 2012

Fiche

  • Vue générale sud
    Vue générale sud
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • cimetière
    • arc monumental
    • ossuaire
    • calvaire
    • monument aux morts

Á rapprocher de

Vocables saint Pierre, saint Paul, sainte Geneviève
Parties constituantes non étudiées cimetière, arc monumental, ossuaire, calvaire, monument aux morts
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
Adresse Commune : Argol
Adresse : le Bourg
Cadastre : 1833 B 505, 506 ; 2001 AB 0033

Un prieuré dépendant de l´abbaye bénédictine de Landévennec est attesté à Argol dès le haut Moyen-Âge. L´église actuelle remonte pour l´essentiel au 3e quart du 16e siècle (nef et tour datées respectivement 1576 et 1585 et portant les noms des fabriciens Chapalen et Mérour). Une sacristie dont subsiste une porte (mur sud du choeur) a été reconstruite plus tard. Une campagne de transformation et d´agrandissement a lieu au milieu du 17e siècle : reconstruction du chevet (1641, à l´initiative des fabriciens Euzen et Jouin), aménagement du choeur (peintures murales), transformation de la sacristie, agrandissement du bras sud et des baies du bas-côté sud. Le porche sud (1839) remplace vraisemblablement un porche plus ancien ; y figure une pierre de remploi (17e siècle) portant les armoiries de Pierre Tanguy, abbé de Landévennec. Une chapelle des fonts baptismaux est rajoutée au nord dans la seconde moitié du 19e siècle et la partie supérieure de la sacristie est modifiée. L´arc monumental porte les dates de 1659 (réalisation) et de 1906 (restauration). L´ossuaire, construit en 1665, a été déplacé ; comme le montre le cadastre de 1831, il se situait au sud de l´enclos, près de l´arc monumental.

Période(s) Principale : 3e quart 16e siècle
Principale : milieu 17e siècle
Principale : 2e quart 19e siècle
Dates 1576, porte la date
1585, porte la date
1641, porte la date
1665, porte la date
1659, porte la date
1839, porte la date
1906, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Chapalen, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Mérour, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Euzen, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Ely, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Jouin, commanditaire, attribution par travaux historiques
Personnalité : Tanguy Pierre, commanditaire, attribution par travaux historiques

EGLISE : plan en croix latine, sacristie, porche sud et chapelle des fonts baptismaux hors oeuvre, chevet plat, nef aveugle à quatre travées avec arcades en arc brisé, piliers sans chapiteaux. Elévation ouest surmontée d´une tour très ajourée abritant la chambre des cloches surmontée d´une flèche polygonale flanquée d´amortissements. Le pignon ouest porte les traces de remaniements. Porche sud percé d´une porte en plein cintre encadrée de pilastres et surmontée d´un fronton triangulaire. Sacristie couverte d´un toit à deux pans et d´une fausse souche de cheminée servant de support à une cloche. Gros-oeuvre en moellon de schiste et de grès (enduit disparu ?), à l´exception du bras sud, des baies, du porche sud et de la sacristie, en pierre de taille de microdiorite quartzique. Le clocher et une partie du pignon ouest sont en en granite. OSSUAIRE : de plan rectangulaire, façade en microdiorite quartzique percée de quatre baies identiques, d´une porte et d´un oculus. ARC MONUMENTAL (dit localement « arc de triomphe ») : monument à trois arcades en plein cintre. Portes latérales avec emmarchement et échaliers. Porte centrale encadrée de pilastres annelés et surmontée d´un édicule ajouré flanquée de fausses baies à amortissements. Armoiries encastrées dans la partie centrale en partie cachées par une statue d´un cavalier provenant d´un calvaire mais ne représentant pas, comme le veut l´identification locale, le roi Gradlon.

Murs grès
granite
microdiorite quartzique
pierre de taille
moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures flèche en maçonnerie
toit à longs pans
noue
Typologies clocher cornouaillais
États conservations bon état, remanié, restauré
Techniques sculpture
Représentations lion ornement architectural homme
Précision représentations

Lions (pignon ouest, crossettes). Ornement architectural (arc monumental). Homme (couronnement de l'arc monumental).

Malgré l´importance des remaniements successifs, l´ensemble, pour l´essentiel bâti entre 1576 et 1665, conserve sa structure de type enclos paroissial dont quelques éléments remarquables : le clocher de type cornouaillais, l'ossuaire et l'arc monumental en microdiorite quartzique. Argol représente un exemple excentré mais complet de la tradition architecturale des enclos paroissiaux finistériens où cohabitent les formes gothiques et Renaissance. A remarquer également, les peintures murales du choeur (17e siècle), éléments rarement conservés dans ce secteur, découvertes en 1988 et restaurées en 1989. Le traitement des abords (signalétiques et jardinières en plastiques, présence d´une statue de Gradlon, sans rapport avec le lieu) représentent, dans le cadre d´un édifice classé au titre des Monuments historiques, des éléments perturbateurs.

Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections classé MH, 1914/11/12
Précisions sur la protection

Eglise et arc de triomphe classés M.H. par arrêté du 12 novembre 1914.

Annexes

  • 20102911565NUCB : Archives départementales du Finistère, 3 P 4/1.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Finistère. Série 3 P 4/1. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire, 1833.

Bibliographie
  • ABGRALL, Jean-Marie. PEYRON, Paul. Notices sur les paroisses du diocèse de Quimper et de Léon. Quimper, 1904, vol. 1, p. 1-9.

  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988, p. 15.

  • Le Patrimoine des Communes, le Finistère. , Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. 1, p. 309-312.

Liens web