Logo ={0} - Retour à l'accueil

Eglises et chapelles sur la commune de Belz

Dossier IA56005384 réalisé en 2006
Aires d'étudesRia d'Etel
Dénominationséglise
AdresseCommune : Belz

La paroisse de Belz qui dépend de l´évêché de Vannes, faisait partie au Moyen Âge du doyenné de Pont Belz dont le nom primitif était Pou Belz. Regroupant 18 paroisses le chef lieu du doyenné fut primitivement établi à Belz, puis dans la paroisse de Mendon. La paroisse de Belz est connue anciennement grâce à des écrits du 11e siècle rapportant la vie de saint Cado, fondateur d´un ermitage sur l´île du même nom au 6e siècle. Au 12e siècle, les bénédictins de Quimperlé propriétaire depuis 1089, firent de cet ermitage un prieuré dont ils gardèrent les bénéfices jusqu´à la Révolution (Danigo, 1986). Cependant la chapelle de l´ancien prieuré n´était pas la seule à conserver des parties romanes, au bourg l´ancienne église Saint-Saturnin, démolie en 1913, possédait également des vestiges du 12e siècle (Rosenzweig, 1863). Voisine de l´église, la chapelle Notre-Dame de l'Immaculée Conception détruite vers 1919, était un édifice du 16e siècle. Elle présentait des inscriptions et des dates de 1554 et 1562 sur les sablières, (Rosenzweig, 1863). A deux endroits au dessus des portes était apposé le blason des Bodoyec qui tiraient leur nom du village de Bodéac (Danigo, 1986). Cependant en 1684, Gabriel Sébastien de Rosmadec, seigneur du Plessis de Rosmadec, déclare pour la seigneurie de Kerlutu, les droits et prééminences dans le choeur de l´église paroissiale, et sur deux chapelles étant dans le cimetière, l´une dédiées à Notre-Dame de Pitié et l´autre à sainte Anne, avec droits de bancs, armes, écussons, lisières et autres droits honorifiques (AD56, 3 A3). Dans les autres hameaux il subsiste une chapelle de la fin du 17e siècle à Kernours. Les deux autres chapelles de Saint-Clément à Kerclément et Sainte-Anne à Kerdonnerc´h sont des reconstructions du 19e siècle. Quant aux chapelles des hameaux de la Madeleine, de Kerdruellan et celle supposée de Kerentrec´h (Kerantré, Larmor), elles sont détruites depuis plusieurs siècles. Il existait également des chapelles seigneuriales privées dans les manoirs de Kerlutu, Kerguen, et Keryargon. Seule subsiste aujourd´hui celle de Keryargon, édifice reconstruit au 18e siècle (cf. fiche manoir de Keryargon).

Période(s)Principale : 12e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Les 4 chapelles des hameaux de Kerclément, Kerdonnerc´h, Kernours et l´île de Saint-Cado ont fait l´objet d´une sélection, ainsi que l´église du bourg. Il convient de se reporter à leurs fiches. L´édifice servant d´église provisoire construite à Mané-er-Lann en 1913 (AE 272) est simplement repéré. Il s´apparente à un grand hangar construit en maçonnerie de moellons, couvert d´un toit à deux pans et ouvert de larges baies et portes au sud (fig.5). La chapelle Notre-Dame au bourg, détruite en 1919, était de plan allongé d'environ 15 m de long, mesure prises à l'intérieur, et à chevet plat, avec une chapelle au nord de 8 m de profondeur, ouvrant sur le choeur par un arcs brisé à pénétration, ce qui conférait à l´ensemble un plan en L (Rosenzweig, 1863).

Décompte des œuvres repérés 6
étudiés 5

Annexes

  • 20065604744NUCB : Archives départementales du Morbihan, 5 Fi.

Références documentaires

Bibliographie
  • ROSENZWEIG Louis. Répertoire archéologique du département du Morbihan. Paris 1963.

    p.
  • DANIGO Joseph. Eglises et chapelles du doyenné de Belz. Bannalec, 1986.

    p.15 et suivantes