Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Pierre-aux-Liens (Arzano)

Dossier IA29001919 réalisé en 2004

Fiche

  • Vue générale sud est
    Vue générale sud est
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • portail
    • cimetière
    • croix de cimetière
    • monument aux morts

Á rapprocher de

VocablesSaint-Pierre-aux-Liens
Parties constituantes non étudiéesportail, cimetière, croix de cimetière, monument aux morts
Dénominationséglise
Aire d'étude et cantonArzano - Arzano
AdresseCommune : Arzano
Adresse : Bourg
Cadastre : 1981 BI 70

La stèle placée devant la façade sud remonte à l'Age du fer. Le choeur enferme un enfeu du 15e ou 16e siècle ; de cette période date également une gargouille remployée au nord, à l'angle du choeur et du bras nord. L'édifice a été reconstruit en 1641 puis agrandi en 1744 (date portée sur le chevet) et 1776 (date portée sur la tour). Le portail à piliers a été mis en place en 1844 (date portée). La chapelle des fonts baptismaux ne figure pas sur le cadastre de 1811et a vraisemblablement été rajoutée vers 1850. Le couronnement de la tour occidentale date de 1869.

Période(s)Principale : 2e quart 18e siècle
Principale : 4e quart 18e siècle
Secondaire : Age du fer
Secondaire : 2e quart 17e siècle
Secondaire : 3e quart 19e siècle
Dates1641, porte la date
1744, porte la date
1776, porte la date
1844, porte la date
1869, porte la date

L'accès principal est matérialisé par un portail à quatre piliers s'ouvrant sur l´ancien cimetière. La nef est couverte d´un toit à longs pans, les transepts nord et sud sont couverts par des toits à croupe. La tour occidentale carrée, avec plate-forme à balustrade, porte une chambre de cloches de plan octogonal couverte d´un dôme coiffé d´un lanterneau. Le dôme est couvert de granite. La tour ouest est flanquée de deux tourelles circulaires enfermant des escaliers en vis donnant accès au clocher. Le bras sud est flanqué d'un porche étroit.

Mursschiste
granite
moellon
Toitardoise, granite en couverture
Plansplan en croix latine
Couvrementslambris de couvrement
Couverturestoit à longs pans
dôme polygonal
croupe
noue
lanterneau
Escaliersescalier en vis sans jour

L´intérêt de l´édifice repose non seulement sur son homogénéité stylistique (1744-1776), période qui correspond pourtant à un ralenti de l'activité architecturale dans ce secteur, mais également sur la présence d'un portail monumental, dispositif rarement conservé. L'influence des conceptions constructives des ingénieurs de Lorient est perceptible. Bien que d´une échelle plus modeste, le couronnement à dôme et lanterneau intervenu en 1869, affiche des parentés avec celui du clocher isolé de l'abbaye Sainte-Croix de Quimperlé.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Intérêt de l'œuvreà signaler

Annexes

  • 20042904513NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 073.

Références documentaires

Bibliographie
  • CASTEL, Yves-Pascal. Atlas des croix et calvaires du Finistère. Société archéologique du Finistère, 1980, Quimper, p. 21-22.

    p. 20-21
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    15-16 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Vallée du Scorff. Collection Images du Patrimoine n° 196, Rennes, 2000.

    p.19-20
  • PEYRON, Paul, ABGRALL, Jean-Marie. Arzano. Notices des paroisses du diocèse de Quimper et de Léon. Dans : Bulletin de la commission diocésaine d´architecture et d´archéologie, 1930.

    p. 113-114
  • TANGUY, Bernard. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. Douarnenez : Ar-Men - Le Chasse-Marée, 1990.

    p. 34