Logo ={0} - Retour à l'accueil

Église paroissiale Saint-Jean-Baptiste (La Feuillée)

Dossier IA29003434 réalisé en 2008
Vocablessaint Jean-Baptiste
Parties constituantes non étudiéesenclos
Dénominationséglise paroissiale
Aire d'étude et cantonFinistère - Huelgoat
AdresseCommune : Feuillée (La)
Adresse : Bourg
Cadastre : 1835 F

La paroisse de La Feuillée est créée au 12e siècle au détriment de celle de Berrien. Fondée en 1160 par les ducs de Bretagne en faveur de la commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, l´église actuelle s´élève sur l´emplacement d´un édifice que certains auteurs font partiellement remonter au 13e siècle. Travaux d'aménagement au 17e siècle dont peintures murales. L'édifice est représenté, d'une manière schématique, sur un dessin de 1731. Le même document mentionne un grand calvaire (disparu) situé dans le cimetière. Le commandeur fondateur et prééminencier avait ses armes et son enfeu dans l´église qui possédait également une chambre forte abritant des objets de valeur. Sur le cadastre de 1835 figure un édifice de plan allongé avec, au sud, un porche et deux bras légèrement saillants ; les élévations ouest, nord et est étaient flanquées de contreforts. L´église est alors entourée du cimetière. Un ossuaire (disparu) s´adossait au mur ouest de l´enclos. L´édifice a été partiellement reconstruit en 1860 d´après le projet de l´architecte morlaisien Jules Boyer, tout en conservant les dimensions, le plan antérieur, le chevet et la nef du 15e ou du 16e siècle ; cette campagne affecte surtout la partie occidentale (adjonction d´une tour-clocher de style néogothique), le porche sud (remploi d'éléments anciens) et le rajout de deux chapelles saillantes au nord. Le cimetière a été translaté entre 1911 et 1913.

Période(s)Principale : 16e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 15e siècle , (?)
Dates1858, daté par source
1860, daté par source
Auteur(s)Auteur : Boyer Jules architecte attribution par source

Edifice de plan rectangulaire. Chevet plat percée d'une baie à réseau ajourée. Porche sud hors-oeuvre couvert d'une voûte d'arêtes. Sacristie nord hors-oeuvre. Chapelle nord abritant des fonds baptismaux. Massif occidental hors-oeuvre : tour carrée, plate-forme délimitée par une balustrade portant la chambre des cloches, flèche en maçonnerie ajourée. Pignons découverts à crossettes sculptées. Nef aveugle à huit travées et bas-côtés, arcades en arc brisé reposant sur des tailloirs plats portés par des colonnettes. Piles de la nef avec marques de tâcheron. Traces de l'emplacement de l'ancien jubé (quatrième travée). Peintures murales sur parois est du chevet. Sol couvert de grandes dalles de schiste.

Mursgranite
pierre de taille
Toitardoise
Plansplan allongé
Étages3 vaisseaux
Couvrementslambris de couvrement
voûte d'arêtes
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturesflèche en maçonnerie
toit à longs pans
noue
pignon découvert
États conservationsrestauré
Techniquessculpture
Précision représentations

Armoiries : blasons éclésiastique (porche) ; buste humain (porche) ; animal fantastique (élévation sud et est) ; tête humaine (chevet, niche crédence).

Même fortement remanié en 1860, l'édifice conserve des éléments importants des 15e et 16e siècles. L'architecte Jules Boyer, en optant pour le néogothique, s'inscrit dans une continuité stylistique dont témoigne aussi le clocher inspiré des modèles léonards. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal) : toute la commune est en site inscrit (arrêté du 10 janvier 1966).

Statut de la propriétépropriété de la commune

Annexes

  • 20072907241NUCA : Archives départementales du Finistère, 3 P 124.

    20072907723NUCA : Archives départementales du Finistère, 41 H 5.

    20062907691NUCA : Archives diocésaines de Quimper, 8 L XIII 68.

    20062907692NUCA : Archives diocésaines de Quimper, 8 L XIII 66.

    20072907747NUCA : Archives départementales du Finistère, 2 O 430.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Finistère, 41 H 6. Arpentage de la commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem basée à La Feuillée, 1701.

  • A.D. Finistère, 41 H 5. Dessin à la plume aquarellé et description des bien de la commanderie des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem basée à La Feuillée, 1731.

  • A.D. Finistère, 3 P 124. Cadastre de 1835, section F. Mercier, préfet, Le Gal, maire, Taconnet, géomètre en chef.

  • A.D. Finistère, 2 0 430. Translation du cimetière (1911-1913) ; agrandissement (1934-1937) : plans de A.Coignat, architecte à Carhaix.

  • A.E. Quimper, 8 L XIII, 66-68 (fonds Bigot). Eglise paroissiale, projet de clocher et élévation ouest, Jules Boyer, architecte, 1858.

Bibliographie
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988, p. 101-102.

  • PEYRON, Paul, ABGRALL, Jean-Marie. La Feuillée. Notices des paroisses du diocèse de Quimper et de Léon. Dans : Bulletin de la commission diocésaine d´architecture et d´archéologie, vol. III, 1910, 443-449.