Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Église paroissiale Notre-Dame et Saint-Guénaël (Bolazec)

Dossier IA29003974 inclus dans Bourg de Bolazec réalisé en 2009

Fiche

Vocables Notre-Dame, Saint-Guénaël
Parties constituantes non étudiées cimetière, enclos, croix de cimetière
Dénominations église
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Huelgoat
Adresse Commune : Bolazec
Adresse : Bourg
Cadastre : 1835 B1 631 ; 1966 B2 623

L'église paroissiale est placée sous le double patronnage de la Vierge et de saint Guénaël, successeur de saint Guénolé à la tête de l'abbaye de Landévennec. Il est possible qu'à l'emplacement de l'église actuelle se trouvait, à l'origine, la chapelle du manoir de la famille Botglazec. Le cadastre ancien de 1835 figure un édifice de plan irrégulier avec bras sud très développé et porche sud. L'église actuelle de style néo-gothique est reconstruite en 1865 sur les plans de l'architecte Jules Boyer, à l'exception du clocher de type trégorois qui date du 17e siècle. Le portail ouest porte l'inscription : " GVILOVX : CVRE : GVEGVEN : FABRIC : LE MAT : CAVTIO : 1789 " qui fait référence à une restauration. La clôture du cimetière est achevée en 1868. Le cimetière est agrandi au sud en 1922 sous la direction de l'architecte Bridonneau. L'église était entourée de quelques arbres, abatus en 1920 pour contribuer à l'achat du monument aux morts.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 18e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1789, porte la date, daté par travaux historiques
1865, daté par travaux historiques
1868, daté par source
1922, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boyer Jules, architecte, attribution par travaux historiques

Edifice en maçonnerie enduite, de plan en croix latine, à chevet à pans coupés. Sacristie en appentis et porche au sud. Clocher-mur de style trégorois dans-oeuvre, en pierre de taille de granite, avec tour carrée accolée à une tourelle d'escalier circulaire donnant accès à une plate-forme à balustrade qui entoure les deux chambres de cloches superposées et ajourées. Petite flèche octogonale en maçonnerie. A l'intérieur, le sol est pavé de dalles de schiste. L'église est entourée du cimetière ancien, agrandi vers le sud.

Murs granite
enduit
pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Couvertures toit à longs pans
appentis
pignon découvert
croupe
noue
Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis sans jour
en maçonnerie
Techniques sculpture
Représentations saint
Précision représentations

La niche du portail ouest abrite la statue d'un saint, peut-être saint Guénaël.

La conservation du massif occidental et de la tour du 17e siècle est un symbole fort lors de la reconstruction de l'édifice dans la seconde moitié du 19e siècle. L'église paroissiale de Scrignac a été réédifiée sur le même principe. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal).

Statut de la propriété propriété publique
Sites de protection parc naturel régional

Annexes

  • 20092908679NUCB : Archives départementales du Finistère, 3P 10.

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales du Finistère. Série 3P 082 10. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire de 1835. Mercier, préfet, Boureulle, directeur des cantons, Taconnet, géomètre en chef.

Bibliographie
  • PEYRON, Paul, ABGRALL, Jean-Marie. Berrien. Notices des paroisses du diocèse de Quimper et de Léon. Dans : Bulletin de la commission diocésaine d´architecture et d´archéologie, vol. I, 1904.

    p. 230
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

    p. 27
  • TANGUY, Bernard. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. Douarnenez : Ar-Men - Le Chasse-Marée, 1990.

    p. 41, 42
  • Ouvrage collectif. Le Patrimoine des Communes, le Finistère. Charenton-le-Pont : Flohic Editions, 1998 (Collection Le Patrimoine des Communes de France), vol. I.

    p. 562