Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise paroissiale de la Sainte-Trinité, bourg (Troguéry)

Dossier IA22132075 inclus dans Bourg de Troguéry réalisé en 2013

Fiche

Á rapprocher de

L'église de Troguéry est un édifice hétéroclite, porteur des remaniements multiples dont il a été l'objet entre la fin du 14e siècle et le 19e siècle : les baies sud de style gothique rayonnant cohabitent avec le clocher de "style Beaumanoir"; les pignons néo-médiéval du collatéral nord sont interrompus par le porche nord du 18e siècle. L'édifice primitif de la fin du 14e siècle est à mettre en relation avec les manoirs voisins contemporains de Kerandraou et de Troguéry (aujourd'hui disparu). Les vestiges de la tribune seigneuriale dans le bras sud du transept, le bénitier dans le porche nord et les fonts baptismaux constituent des témoins tangibles de la relation historique entre ces trois édifices.

L'édifice conserve un important mobilier religieux des 17e et 18e siècles.

Les décors peints sur les voûtes lambrissées des églises voisines de Troguéry et de Pouldouran sont comparables, tous deux réalisés par le peintre décorateur Raphaël Donguy de Saint-Brieuc.

Vocables Sainte-Trinité
Parties constituantes non étudiées cimetière, croix de cimetière
Dénominations église paroissiale
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor
Adresse Commune : Troguéry
Lieu-dit : Bourg

Initialement dédiée à Saint-Ildut, l'église paroissiale de la Sainte-Trinité est un édifice de la fin du 14e ou du début du 15e siècle remanié à plusieurs reprises au cours des 17e, 18e et 19e siècles. Un manuscrit daté de 1407 révèle l'acte de fondation d'une chapellenie en l'église de Troguéry dans lequel on apprend qu'Henri-Philippes de Coëtgoureden (seigneur de Kerandraou) y fait construire une chapelle dédiée à Saint-Sébastien.

La structure de l'édifice d'origine de la fin du 14e siècle est parfaitement lisible : la nef avec ses deux baies sud à remplage trilobé ; la croisée du transept avec ses piliers monolithes ; les bras nord et sud du transept avec les vestiges de la tribune seigneuriale au sud ; les pierres remployées dans le chevet ; les embouts de poutres sculptés visibles à l'extérieur du bras sud ; le bénitier placé dans le porche nord portant les blasons de Henri-Philippes de Coëtgoureden, seigneur de Kerandraou (de gueules à la croix endentée d'argent), de son épouse héritière de Coëtfrec (d'argent à la fasce de gueules) ; les fonts baptismaux aux armes de Guillaume de Ploeuc et de Marguerite de Kerymerch.

Entre 1633 et 1651, le clocher est reconstruit (dates portées sur la tour du clocher). Des inscriptions figurent sur : la balustrade de la plate-forme "C. HERVE. FAB. ET. Y. QUEDEN 1651" ; la tourelle "M. PEAN. SAVIDAN. R. A AIDE F. CESTES". En 1729, 1743 et 1754 ce sont le chevet, le porche nord et le pignon du transept sud qui sont remontés (dates portées). Vers le milieu du 19e siècle, de nouvelles fenêtres surmontées de pignon sont percées dans le bas-côté nord. Au début du 20e siècle, une sacristie est accolée contre le mur sud de la nef, à l'emplacement de l'ancienne tribune seigneuriale.

A l'intérieur de l'église, nef et bas-côté nord sont séparés par trois travées à arcades cintrées du 18e siècle. Le lambris des voûtes est orné d'un décor peint de rinceaux et d'arabesques réalisé dans le 3e quart du 19e siècle par le peintre décorateur briochin Raphaël Donguy.

Période(s) Principale : limite 14e siècle 15e siècle, 2e quart 16e siècle, 2e quart 18e siècle, 1er quart 20e siècle, 2e moitié 19e siècle
Dates 1633, porte la date
1729, porte la date
1743, porte la date
1754, porte la date
1651, porte la date
Auteur(s) Auteur : Donguy Raphaël,
Raphaël Donguy (1812 - 1877)

Artiste peintre, décorateur, fresquiste né et mort à Saint-Brieuc.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre, attribution par travaux historiques, attribution par analyse stylistique

Eglise de plan en croix latine avec bas-côté nord, transept et chevet plat construit en moellon de granite et de schiste. Le clocher-mur à pignon asymétrique en pierre de taille de granite est de "style Beaumanoir", flanqué de solides contreforts et d'une tourelle d'escalier qui donne accès à la plateforme du clocher. Celle-ci est débordante, entourée d'une galerie à balustres. La chambre des cloches est largement ajourée. La façade nord présente un collatéral à pignons multiples et un porche en pierre de taille de granite. Une sacristie est ajoutée tardivement au sud, entre contre le transept et la nef, en remplacement de l'ancienne tribune seigneuriale.

Murs granite moellon
granite pierre de taille
schiste moellon
Toit ardoise
Plans plan en croix latine
Couvrements lambris de couvrement
Couvertures toit à longs pans pignon découvert
noue
appentis
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier en vis sans jour, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et cadastre parcellaire de Troguéry, 1835. Delaunay (ingénieur-vérificateur), Rochefort (géomètre)

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : Sous-série 3P
Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des Eglises et Chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc, Les Presses Bretonnes, 1939-1947, 779 p.

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Tanguy-Schroër Judith
Judith Tanguy-Schroër , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.