Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Eglise et chapelles de la commune de Corseul

Dossier IA22133143 réalisé en 2016

Fiche

A Corseul il ne subsiste que trois édifices de culte religieux : l'église paroissiale Saint-Pierre, la chapelle Sainte-Eugénie, et la chapelle du manoir de la Tandourie (site privé). Les sources et le cadastre anciens en mentionnent davantage : église Notre-Dame-de-Nazareth, chapelle de Montafilan, chapelle Saint-Jean, chapelle de L'Écomatz, chapelle de Tréguihé, chapelle Saint-Maur, chapelle Saint-Uriac, chapelle de Pignehel, chapelle de la Foresterie, chapelle Sainte-Eugénie. Les chapelles de Pignehel, du prieuré Saint-Maur et l'église Notre-Dame-de-Nazareth dépendent aujourd'hui respectivement des communes de Saint-Michel-de-Plélan et de Plancoët. L'étude du cadastre ancien a permis de restituer l'emplacement de la chapelle de Montafilant, et celui des chapelles de Saint-Uriac, de Tréguihé, de l'Écomatz et de la Foresterie.

Les chapelles et églises en 2016 :

La chapelle la Tandourie (privée) est construite dans la cour de l'ensemble manorial du même nom. Elle conservait en 1910 selon le chanoine René Pavy quelques statues, ainsi qu'un tableau indiquant qu'elle était dédiée à la Très-Sainte-Vierge. En bon état au début du 20e siècle on n'y célèbre cependant plus le culte, elle est utilisée comme débarras. Avant la Révolution la messe y est souvent célébrée ainsi que des mariages (1685 , 1686, 1688 et 1690) comme en attestent les registres paroissiaux.

La chapelle Saint-Eugénie et l'église paroissiale Saint-Pierre ont fait l'objet d'une étude.

Les chapelles disparues :

- La chapelle de Montafilant est détruite. L'édifice abritait un autel votif antique dédié à Sirona, déesse de l'eau (conservé au musée de Dinan) et une statue de sainte Anne et de sainte Agathe (disparue). Le cadastre de 1827 mentionne une parcelle « chapelle et demi étable » dans l'enceinte du château.

- La chapelle de l'Écomatz, située à environ 6 kilomètres du bourg, était placée sous la protection de saint Sébastien. La messe y est célébrée jusqu'à la Révolution. Au début du 19e siècle elle est inscrite sur le cadastre ancien (F1 parcelle 187). Lors de la construction de la nouvelle église Saint-Pierre en 1836 et 1838, il est souhaité de reconstruire l'édifice afin de desservir les habitants des écarts voisins. Les ressources financières venant à manquer le projet ne verra jamais le jour.

- La chapelle de Tréguihé, placée sous le patronage de sainte Brigitte, s'érigeait dans un important village portant le même nom. un cimetière y était associé. La messe y est célébrée tous les dimanches avant la Révolution. Elle appartient à la mairie de Corseul en 1827, et est citée comme masure dans le cadastre ancien, elle est détruite au cours du 19e siècle.

- La chapelle de la Foresterie, était située dans la cour du manoir portant le même nom. Elle est mentionnée sur le plan des terres du manoir de 1784 et sur le cadastre de 1827. Des mariages y sont célébrés en 1687, 1689 et 1690.

- La chapelle Saint-Uriac est signalée dès 1182 dans les concessions du prieuré de Léhon aux moines de Marmoutier. Elle est transformée au milieu 19e siècle en maison d'habitation.

- La chapelle Saint-Jean, construite dans un périmètre de 300 mètres autour du bourg est aujourd'hui détruite. Elle s'érigeait probablement à proximité du chemin de saint Jean qui longe l'actuel cimetière.

Aires d'études Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Dénominations église, chapelle, chapelle seigneuriale
Adresse Commune : Corseul

Période(s) Principale : 14e siècle, 15e siècle, 19e siècle
Décompte des œuvres repérées 3
étudiées 2

Références documentaires

Bibliographie
  • COUFFON, René. Répertoire des Eglises et Chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc, Les Presses Bretonnes, 1939-1947, 779 p.

    P. 99 -101
  • LEMASSON Auguste, abbé. Histoire du Pays de Dinan de 1789 à 1815. Le Pays de Dinan : Dinan, 1989