Logo ={0} - Retour à l'accueil

Écart, la Violette (Villamée)

Dossier IA35048606 réalisé en 2009

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Dénominationsécart
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Louvigné-du-Désert
AdresseCommune : Villamée
Lieu-dit : la Violette
Cadastre : 1834 B1

Cet écart présente la particularité de se situer sur trois communes différentes : Le Châtellier, Poilley et Villamée. La tradition orale rapporte que cet écart était un haut lieu protestant pendant les guerres de Religion de la fin du 16e siècle. D'autre part, les Chouans commandés par Picquet de Boisguy s'y seraient battus en 1800. Cet écart est un écart-rue puisqu'il est principalement composé de bâtiments implantés au bord de la voie principale. Le nombre important de constructions faisant partie de la commune de Villamée laisse imaginer l'importance totale de l'écart qui portait bien son nom de "village". Une chapelle y existait même, elle était située sur le territoire de la commune du Châtellier. Une des maisons qui se trouve à Villamée a, d'après la tradition orale, été la maison du prêtre desservant cette chapelle. Les bâtiments situés sur la commune de Villamée sont relativement anciens, plusieurs datent d'ailleurs du début du 17e siècle. Trois bâtiments ont particulièrement retenus notre attention dans cet écart à cause de leurs caractéristiques architecturales et de leurs dispositions d'origine conservées. Leur construction est échelonnée sur environ cent ans et la comparaison de leurs caractéristiques architecturales témoigne de l'évolution de l'architecture sur un siècle. Le premier bâtiment correspond à une construction de la charnière des 16e et 17e siècles. En effet, certains caractères sont propres à cette époque de construction : toiture à forte pente à pignons débordants, fenêtres à appuis saillants à l'étage, encadrements des baies d'origine chanfreinés, fenêtre du rez-de-chaussée grillée, porte en plein cintre à double rouleau. Le bâtiment le plus à l'est, possédant seulement un rez-de-chaussée et un comble, constitue le second bâtiment du 17e siècle de l'écart. Il a conservé sa porte en plein cintre à double rouleau ainsi que sa fenêtre à encadrement chanfreiné caractéristique des constructions de la première moitié du 17e siècle. Le troisième bâtiment, le plus à l'ouest, date vraisemblablement de la seconde moitié du 17e siècle ; ses caractéristiques sont propres à cette époque de construction : toiture à forte pente, baies de taille réduite. Toutefois, la pseudo-oragnisation des percements de la façade en travées témoigne d'une époque de construction proche du 18e siècle.

Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle

L'écart est composé de nombreuses constructions implantées au bord de la route départementale numéro 798. La majorité d'entre elles est parallèle à cette voie de circulation, toutefois, certaines sont perpendiculaires à la route. Trois constructions de cet écart ont particulièrement retenu notre attention. La première et la plus ancienne est située dans la partie ouest de l'écart ; elle est construite en moellon de granite. Le toit à longs pans est couvert d'ardoise et les pignons débordants possèdent des crossettes. Les baies de la façade sont chanfreinées, les appuis des fenêtres de l'étage sont saillants. Une autre construction, située un peu plus à l'est, est seulement composée d'un rez-de-chaussée assez bas surmonté d'un comble. La maçonnerie est constituée de moellon de granite ; les encadrements de baies et chaînages d'angle sont réalisés en pierre de taille. Le toit à longs pans est couvert d'ardoise ; la pente est importante. Les encadrements de baies sont soignés : chanfreins, moulures, porte en plein cintre à double rouleau. Le bâtiment le plus à l'ouest de l'écart faisant partie de la commune de Villamée est également construit en moellon de granite. Il est couvert d'une toiture à longs pans à forte pente en ardoise. Les baies de la façade sont alignées, elles sont quadrangulaires et ne présentent pas de chanfrein. Le bâtiment était originellement composé de deux pièces à feu superposées.

Mursgranite
moellon
pierre de taille
Toitardoise
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • 20093505629NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20103501565Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 357_35_78_bande11.

    20103501506Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 357_35_78_bande01.

Références documentaires

Documents figurés
  • Villamée. Section B dite de Villeperdue, en deux feuilles, 1ère feuille, du n°1 au n°557. Levée par Demay géomètre, secondaire de Maudet [1834], échelle 1/2500 e. (A.D. Ille-et-Vilaine).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • DUCOURET, Jean-Pierre, LAISIS C., HAMON Françoise, TOSCER Catherine. L'habitat rural en Pays de Fougères.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • MAUPILLE, M., L. Louvigné-du-Désert et ses environs. Reproduction en fac-similé de l'édition de Rennes : Imprimerie C. Catel, 1877, Paris : Res Universis, 1992.

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).