Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ecart, la Guérinais (Trévron)

Dossier IA22018126 réalisé en 2012

Fiche

Situé au nord-est du bourg, sur la rive gauche du Guinefort, la Guérinais est l'un des principaux « écarts » de la commune. Les maisons rurales sont anciennes et il n’y pas eu de greffe récente à ce noyau ancien.

Plusieurs habitations datables des 16e et 17e siècles sont reconnaissables, à leurs portes cintrées, l’une d’elle porte la date de 1665, d'autres marques sculptées : calice, patène, livre de messe identifient des maisons de prêtres.

Les habitations orientées au sud de part et d’autre du chemin communal se regroupent dans des alignements composés de trois à quatre logis.

A l’écart des maisons, au nord, vers Maumusson, plusieurs routoirs, aujourd'hui simples bassins informes enfouis dans les ronces, servaient anciennement au rouissage du chanvre.

Quelques maisons rurales ont été reconstruites dans la deuxième moitié du 19e siècle. C’est le cas de la maison Foutel comme en rend compte l’inscription : « Fait par Théodore Foutel/Me Je Gariguel et / Victorine Foutel leur fille. Juin 1884 ». La reconstruction du bâti sur un "fonds" ancien est significative des habitudes et de la manière de faire de ce secteur. Le logis neuf au centre de l’alignement, se différencie par sa hauteur mais aussi par son traitement en pierre de taille de granite.Le maintien tardif de la lucarne de comble avec son linteau cintré et sa moulure incurvée « dite en chapeau de gendarme » est également caractéristique du territoire d'étude. La distribution de la nouvelle maison reprend les traditions architecturales des maisons rurales de l’Ancien Régime, à savoir : une porte extérieure donnant sur la cour pour chaque pièce et un étage partagé entre un espace de chambres et de greniers. Ce qui n’est pas le cas pour la maison bourgeoise construite, selon la tradition orale, par la même famille au devant de l’alignement (1ère maison de l’écart). Cette dernière à trois travées est composée d’une façade ordonnancée, la porte unique mène à un couloir de distribution qui mène à un étage de chambres. Un jardin d’agrément situé au devant la distingue également des autres maisons rurales de l'écart.

Dénominations écart
Aire d'étude et canton Projet de Parc naturel régional Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Trévron
Lieu-dit : Guérinais (la)
Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Foutel Théodore,
Théodore Foutel

Inscription : Fait par Théodore Foutel/M(ari)e Je(anne) Gariguel et / Victorine Foutel leur fille. Juin 1884 ».


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
commanditaire, signature
Murs granite moellon
granite pierre de taille
terre enduit partiel
Toit ardoise
Couvertures

Annexes

  • Famille Foutel à la Guérinais

    Famille FOUTEL à la Guérinais :

    Mentionnée depuis le début du 18e siècle. François Foutel, né le 27 février 1749 à la Guérinais de Philippe Foutel et Françoise Leforestier.

    Registre des états de section, à partir du cadastre de 1811. 1er alignement de logis.

    Appartient à Georges Foutel

    B 459 : maison

    Appartient à Françis Gigout, des Alleux

    B 460

    Appartient à Jean Silart du Chalonge

    B 461 : maison

    B 462 : le courtil de l’aire.