Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Écart, La Bigotière Launay (Le Loroux)

Dossier IA00007266 réalisé en 1979

Fiche

Dénominations écart
Aire d'étude et canton Pays de Fougères - Fougères Nord
Adresse Commune : Loroux (Le)
Lieu-dit : La Bigotière Launay
Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Principale : 18e siècle

L’Écart de La Bigotière Launay se situe au sud du bourg. Il est composé de plusieurs bâtiments disposés de part et d’autre de la route et plus particulièrement de cinq fermes qui comportent toutes des dispositions et des éléments anciens très intéressants.

Les deux premières fermes, situées le plus à l’ouest, comportent chacune une porte d’entrée en plein-cintre. La fenêtre située à proximité de la porte d’entrée éclaire la pièce à feu unique. Les cheminées de ces deux fermes comportent des décors tels que des corbeaux moulurés ainsi que des piédroits chanfreinés. La ferme située le plus à l’ouest comporte des combles à surcroit tandis que l’autre, de plus grande dimension, comporte un cellier dans sa partie gauche ainsi qu’un étage de comble. Un escalier trois quart tournant fermé par une porte et une cloison en bois mène à celui-ci. En façade un étripe chat est encore en place sur la plus petite ouverture. Cette petite grille empêchait les chats ou tout autre animal de pénétrer dans les pièces.

Une autre ferme, située le plus à proximité de ces deux ensembles, a été restaurée au début du 21e siècle et empêche une lecture du bâti suffisante. Cependant, un fournil, comportant aussi une partie étable et des soues à cochons, est toujours accolé à cette ferme récemment restaurée.

Plus loin, vers l’est une autre petite ferme, sans doute restaurée au début du 20e siècle comporte encore une ancienne cheminée dont les deux piédroits sont chanfreinés et les deux corbeaux moulurés. Une seule fenêtre éclaire la pièce à feu unique. Les combles sont à surcroit.

Une ferme est accolée au nord de celle précédemment décrite. Elle a subi des restaurations diverses dans la deuxième moitié du 20e siècle mais, comporte des éléments anciens tel qu’un linteau comportant l’inscription : « LOMAI 1749 FPJP » qui nous signale que la maison a surement été construite par JP Lomai. La porte principale garde la trace de quelques pierres chanfreinées. Au nord de cet ensemble se trouvait une étable qui a aujourd’hui été transformée en maison d’habitation.

Murs granite moellon
granite pierre de taille
Toit ardoise
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Kocourek Frédéric-Nicolas - Ducouret Jean-Pierre